TRIBUNE LIBRE: Un référendum avant la location à court terme

 Lise Messier
TRIBUNE LIBRE: Un référendum avant la location à court terme

Concernant la location à court terme de type Airbnb au centre-ville, je désire que la Ville de Magog fasse un référendum.

La majorité des citoyens est contre, mais ne s’exprime pas à cause du confinement.

Nous avons suffisamment d’hôtels et de gîtes.

Les centres-villes qui ont permis les Airbnb ont vu le nombre de loyers abordables disparaître pour les citoyens moins bien nantis. Où vont-ils aller se loger?

De plus, le bâtiment proposé pour remplacer l’ancien Rossy  et accueillir les Airbnb ne s’intègre pas à l’architecture du centre-ville.

Où les 20 locataires à court terme vont-ils stationner leur auto?

Pensez aux citoyens de Magog avant de penser aux touristes qui veulent de l’hébergement à rabais.

 Lise Messier

 Magog

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mia
Mia
2 mois

Très bien dit mme Messier !! J’espère que vos écrits vont faire leurs chemin à ville !!
J’en doute !!! Mais bravo à vous !! En espérant!!

Sarah Rodrigie
Sarah Rodrigie
2 mois

Bien dit, et tout à fait d’accord. De nombreuses études démontrent l’impact négatif des Airbnb sur le prix des loyers mais aussi sur les communautés. Je ne sais pas si la majorité de la population est contre ou pour, mais je ne pense pas que c’est à un promoteur d’en décider. La revitalisation du centre-ville nous offre une magnifique opportunité de réfléchir sur l’avenir de notre ville et sur les façons dont il est possible de l’aménager pour conserver son cachet historique ainsi que commercial. Oui à plein de projets novateurs et rassembleurs pour l’ensemble de la communauté. Et oui à des initiatives de la part d’entrepreneurs dont les projets s’inscrivent de façon harmonieuse dans notre centre-ville et au sein de notre communauté commerçante ! J’espère que la décision sera prise en prenant en compte tous les enjeux et non pas les intérêts d’un seul entrepreneur. Entrepreneur qui par ailleurs évidement a le mérite de vouloir participer au développement de notre ville !

Ben
Ben
2 mois

Je ne comprend pas l’engouement de plusieurs commerçants et surtout des restaurants qui sont pour la location à court terme. Peut-être s’imaginent-il avoir plus de clientèle mais c’est le contraire. La clientèle des Airbnb est une clientèle qui veut baisser ses coûts de séjour.Les unités à court terme possède notamment une cuisine. Ils vont apporter leur épicerie, manger chez eux et a l’occasion mais rarement aller au restaurant. De plus les hôteliers en place souffrent l’hivers du manque clientèle, et c’est réduire encore l’achalandage en autorisant ces hébergements. Propriétaire de gîte ayant été vide 6 mois en 2020 et subi des pertes de 50%, et déjà les deux premiers mois de l’année à 100% de perte, je suis contre ce genre d’hébergement ou très réglementé selon les saisons. De plus, si on commence à accepter ça, les places de stationnement déjà rare vont être saturée et la circulation en été qui est difficile va empirer. Les Airbnb ont éteint des centres villes, encouragé l’expulsion et le déplacement de locataire à long terme et facilité l’évasion fiscale et détruit l’industrie hôtelière .