Résidences de prestige: des affaires en or au lac Memphrémagog en 2020

Par Dany Jacques
Résidences de prestige: des affaires en or au lac Memphrémagog en 2020
Cette propriété d’exception du lac Memphrémagog est affichée à 6 900 000 $. (Photo : gracieuseté – Remax/Albert Brandt)

IMMOBILIER. Déjà considéré comme l’un des marchés les plus actifs au Québec, la MRC de Memphrémagog a fracassé d’autres records en 2020 en vendant presque deux fois plus de propriétés de plus d’un million de dollars que l’année précédente.

Un relevé de ces luxueux domaines chiffre le nombre de transactions à 64, contrairement à 37 l’année d’avant. Toutes ces ventes totalisent le rondelette somme de 137 M$ dans la MRC, mais principalement autour du lac Memphrémagog (Magog, Austin et Potton). C’est quatre fois plus qu’en 2014.

Trois spécialistes s’entendent pour dire qu’il s’agit d’une année exceptionnelle, en termes de volume et de la valeur totale des sommes transigées. «Les ventes ont doublé, mais les prix par propriété sont également à la hausse», observe l’évaluateur agrée Jean-Pierre Cadrin en pensant aux deux transactions de 13,7 M$ et de 12,2 M$ à Austin.

Le courtier immobilier Albert Brandt parle aussi d’une année extraordinaire dans le marché du moyen et du haut de gamme, incluant des valeurs totales à la hausse de 15 % à 30 %, comparativement à la période pré-COVID-19.

Il est convaincu que le soudain désir des citadins de s’établir à la campagne pour profiter du télétravail et de la nature explique cet engouement. «Ça démontre une fois de plus que le lac Memphrémagog et l’Estrie sont des lieux prisés pour les gens d’affaires du Québec Inc», observe-t-il.

Il s’agit d’une année record pour M. Brandt, ce courtier notamment derrière les deux transactions de plus de 10 M$. L’une d’entre elles représente d’ailleurs un sommet historique au lac Memphrémagog. Elle s’est vendue en 20 jours après avoir reçu trois offres d’achat. Une autre a été vendue au coût de 4 M$ en une semaine, sans être officiellement annoncée.

Il croit que les prix vont se maintenir pour 2021, voire augmenter encore, surtout que l’inventaire des résidences de prestige s’est largement effrité en 2020.

Il a déjà des maisons à vendre de 11,5 M$ à Magog, 6,9 M$ à Magog et 5,5 M$ au Canton de Stanstead.

Le président de la Chambre immobilière de l’Estrie, David Bourgon, partage l’avis de MM. Brandt et Cadrin relativement à une année possiblement record. En plus de voir des ventes doubler, aux dires de M. Bourgon, «les maisons de prestige de plus d’un million de dollars se sont vendues presque deux fois plus vites en 2020 (134 jours), comparativement à 241 en 2019».

Par ailleurs, le relevé des ventes millionnaires ajoutent deux transactions commerciales majeures dans le Canton d’Orford en 2020. Il s’agit de la vente du Manoir des Sables et de l’Hôtel Chéribourg au coût de 4,9 M$ chacun au même acquéreur.

Valse de millions dans Memphrémagog

  • 18 transactions totalisant 36 M$ en 2014
  • 30 transactions totalisant 55 M$ en 2015
  • 18 transactions totalisant 39,7 M$ en  2016
  • 26 transactions totalisant 39,2 M$ en 2017
  • 34 transactions totalisant 58,6 M$ en 2018
  • 37 transactions totalisant 67,2 M$ en 2019
  • 63 transactions totalisant 137 M$ en 2020

Les six plus importantes transactions résidentielles en 2020

  • 13 750 000 M$Chemin Fisher à Austin
  • 12 275 000 M$Chemin Nicholas-Austin à Austin
  • 5 625 000 M$Chemin Nicholas-Austin à Austin
  • 5 000 000 M$Chemin Province Hill au Canton de Potton
  • 4 180 000 M$Chemin Girl’s Camp au Canton de Potton
  • 4 060 000 M$Chemin Nicholas-Austin à Austin

EN RÉSUMÉ

  • 22 ventes entre 1 et 1,3 M$
  • 16 ventes entre 1,3 et 1,6 M$
  • 7 ventes entre 1,6 à 2 M$
  • 9 ventes entre 2 et 3 M$
  • 7 ventes entre 3 et 5 M$
  • 2 ventes entre 5 et 6 M$
  • 2 ventes de plus de 10 M$
(photo gracieuseté – Remax/Albert Brandt)
Érigée sur terrain d’environ 26 acres avec un terrain de tennis et une plage privée, cette propriété du lac Memphrémagog est à vendre au coût de 11,5 M$. (Photo gracieuseté – Remax/Albert Brandt)
(Photo gracieuseté – Remax/Albert Brandt)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
2 mois

Que dire devant cette abondance d’argent issue des taxes lucratives perçues par la Ville de Magog et le résultat lamentable pour le partage avec les citoyens et les citoyennes?

L’exemple de la mairesse du Canton d’Orford serait pourtant un bel exemple à suivre pour la Mairie de la Ville de Magog et celui de Stanstead qui n’exagèrent pas dans leur taxation.

Pourquoi taxe-t-on plus à Magog qu’ailleurs dans la région? Il n’y a pas de raison!

On se demande où va tout cet argent qui arrive dans les coffres de la Ville de Magog.

Last edited 2 mois by Daniel Gagnon
Marie
Marie
2 mois

Comme quoi même en temps de crise mondiale, ceux qui sont riches le demeurent et réussissent même à s’enrichir. Qu’en est-il de tous ceux qui perdent leur maison? Est il possible d’avoir un article les concernant plutôt que de promouvoir les agences immobilières des riches?