Huit décès et une centaine de cas dans deux résidences de Magog et d’Ayer’s Cliff

Par Dany Jacques
Huit décès et une centaine de cas dans deux résidences de Magog et d’Ayer’s Cliff
Les retour des Fêtes est difficile aux Jardins de Pinecroft, à Magog. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

COVID-19. Deux résidences de retraités de Magog et d’Ayer’s Cliff sont aux prises avec une éclosion majeure de la COVID-19. On y dénombrait plus d’une centaine de cas positifs et huit décès au total au moment d’écrire ces lignes.

Les Jardins de Pinecroft cumulaient 65 cas positifs parmi les résidents et les employés en début de semaine, incluant sept décès confirmés par la direction de l’établissement. Presque la moitié des 103 retraités qui habitent cet établissement magogois sont infectés.

La semaine sera déterminante selon la direction, car 13 résidents sont actuellement hospitalisés. La moitié des aînés précédemment testés négatifs ont été de nouveau dépistés lundi matin. La suite semble de bon augure car la moitié de ces résidents demeurent négatifs. 13 employés également dépistés lundi sont également exempts de la maladie.

«Le virus a frappé très fort et très rapidement la veille de Noël, s’attriste la copropriétaire Marie-Josée Hince. On espère que le gros de la crise est derrière nous.»

C’est un proche aidant, qui ne savait pas qu’il était porteur du virus, qui a contaminé son parent sans le savoir. Cette visite a déclenché cette éclosion.

L’angoisse règne aussi à la Place Sanborn

La situation est également angoissante à la Place Sanborn d’Ayer’s Cliff. Cette résidence pour personnes âgées gère une éclosion qui a débuté quelques jours avant Noël. Le plus récent bilan de la Santé publique chiffre le nombre de cas positifs à 44, incluant un décès. Le tiers des personnes infectées sont des employés.

Toujours selon le dernier bilan de la Santé publique, dix autres cas ont été observés dans une ressource de type familiale qui n’est pas identifiée. Aucun décès n’a été constaté à cet endroit.

Mardi, le réseau de santé local de Memphrémagog comptait  532 cas depuis le début de la pandémie, dont 113 qui sont actifs. Cette même région a commencé l’année avec 51 cas en seulement trois jours (4-5-6 janvier).

À Magog mardi, on observait 68 cas actifs pour un total de 300 personnes infectées depuis le début de la pandémie.

Environ 4000 vaccins ont été jusqu’à maintenant administrés en Estrie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires