Un hôtel du Canton d’Orford détruit par un incendie (photos)

Par Pierre-Olivier Girard
Un hôtel du Canton d’Orford détruit par un incendie (photos)
L'incendie a été éclaté peu avant 22 h. (Photo : tirée de Facebook - Guillaume Boivin)

FAITS DIVERS. Un hôtel du Canton d’Orford a été complètement détruit par un incendie qui s’est déclaré, hier soir, peu avant 22 h.

Il s’agit de l’Hôtel du Parc Orford, situé au coin du chemin du Parc et du chemin de la Montagne. Comme le rapporte le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Magog, Martin Pomerleau, des flammes et de la fumée étaient déjà visibles dans le secteur lorsque les pompiers ont été appelés à intervenir sur place.

«Considérant l’ampleur du bâtiment et des informations reçues, nous avons immédiatement demandé l’assistance de six citernes supplémentaires provenant des services incendie voisins, soit Eastman, Saint-Denis-de-Brompton, la Régie de l’Est et du Canton d’Orford. Une soixantaine de pompiers sont venus nous prêter main-forte», soutient le chef Pomerleau.

Malgré cette force de frappe, les sapeurs ont dû se rendre à l’évidence à l’effet que le combat était déjà perdu d’avance. «Il n’y avait aucune séparation coupe-feu, alors les flammes se sont propagées très rapidement dans l’entre-toit d’un bout à l’autre du bâtiment. La structure est encore debout, mais avec les dommages causés par le feu et l’eau, on peut dire que c’est une perte totale», constate-t-il, en précisant que l’extinction s’est terminée vers 3 h 30.

La bonne nouvelle est que les quelques clients qui se trouvaient sur place ont quitté les lieux à temps. Environ cinq chambres étaient occupées avant que l’incendie éclate.

En ce qui concerne la cause,  elle demeurait toujours sous enquête au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Vanessa Thibault
Vanessa Thibault
15 jours

Plus de peur que de mal!

Lucie Parrot
Lucie Parrot
12 jours

Comme c’est triste, vous êtes dans notre paysage depuis si longtemps. Courage à vous!