Les élus de la région se réunissent pour la protection du lac Memphrémagog

Par Patrick Trudeau
Les élus de la région se réunissent pour la protection du lac Memphrémagog
Assurer la protection du lac Memphrémagog à long terme est un objectif partagé par tous les élus régionaux. (Photo : gracieuseté – Archives/Marco Bergeron)

CONCERTATION. La députée fédérale de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette, se dit encouragée par la deuxième rencontre de la Table de concertation des élus pour le lac Memphrémagog, qui a récemment eu lieu en compagnie de plusieurs représentants de différents paliers de gouvernement.

Coordonnée par Mme Bessette, cette table régionale a pour objectif de protéger le lac Memphrémagog, une ressource aquatique qui sert de réservoir d’eau potable pour 175 000 Estriens.

L’une des cibles de l’organisme continue d’être le site d’enfouissement de Coventry au Vermont, qui a cessé temporairement le traitement du lixiviat dans le secteur du bassin versant du lac, à l’automne 2019. «Nous allons poursuivre la collaboration avec les élus du Vermont afin de maintenir le moratoire en place. La position de la Table est claire, il faut s’assurer d’interdire les rejets à long terme», insiste la députée de Brome-Missisquoi.

«Cette collaboration entre les divers paliers de gouvernement est indispensable, si l’on veut atteindre cet objectif. Il nous reste moins de trois ans afin d’obtenir une solution à long terme pour sécuriser la qualité de l’eau maintenant, et pour les générations à venir», a ajouté pour sa part le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers.

Également présent à la rencontre, le député d’Orford Gilles Bélanger a tenu à préciser que son gouvernement avait préparé un protocole de notification qui serait mis en place entre le Québec et le Vermont en cas de déversement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacques Raymond
Jacques Raymond
16 jours

bravo lâcher pas votre beau travail.

hector.jacques jacques
hector.jacques jacques
14 jours

TABLE DE CONCERTETION. une autre reunion pour proteger le lac .la bataille contre les pollueurs du Vermont..j,inviterais tous les participants a cette reunion a visiter le quai de VALE PERKIN.et analyser les consequences de la gestion de la municipalite qui est en charge du bassin versant….la sedimentation et l,erosion ,l,amenagement d,une plage a meme une frayere ,une descente de bateaux qui s,ecroule et meme la pause d,un bloc de ciment pour empecher les gens d,utiliserr la rampe de mise a l,eau.. ..l,implication des elus va -t-elle provoquer une prise de conscience des influenceurs et des facilitateurs..la protection de l,environnemnte s,arrete-t-elle aux limites du canton de POTTON..l,aveuglement volontaire ou ignorance encouragee par MANSONVILLE vous offre le spectacle de desolation sur le plus vieux site touristique du lac… le developement OUI la pollution NON . CROYEZ VOUS qu,on laisserait l,environnement AGONISER ailleurs..a STE ANNE A TREMBLANT.AU MASSIF..une visite vaut mille cancans…..

Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
14 jours

Il faut cesser d’infester le Memphrémagog! Il faut développer une conscience de protection de notre richesse naturelle. Depuis trente ans, le lac n’apparaît plus du tout dans tout son épanouissement d’antan. Il faut décider de son avenir, de notre avenir, nous sommes tous concernés. Bravo à cette table de concertation. il faut intervenir avant que les écoulements et les épanchements toxiques se répandent. C’est bien, comme le souligne le député d’Orford d’avoir cette notification, mais c’est insuffisant et dangereux. Quand les déversements ont lieu, il est déjà trop tard, le poison prolifère dans notre majestueux lac et empoisonne la source d’eau portable de 175,000 personnes. Il faut Il vaut mieux prévenir que guérir. Sous la présidence de Joe Biden, il y aura aussi plus de conscience du côté américain des enjeux pour la santé et nous pouvons espérer une nouvelle entente qui respectera la bon voisinage.