Le froid attendu avec impatience dans les stations de ski

Par Patrick Trudeau
Le froid attendu avec impatience dans les stations de ski
Les skieurs et dirigeants de la station Orford espèrent un peu plus de froid et de neige au cours des prochains jours. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Marco Bergeron)

GLISSE .Un refroidissement des températures sera accueilli à bras ouverts par les stations de ski, qui ont opéré avec des moyens limités au cours de leurs premières semaines d’activités.

Depuis l’ouverture de la saison (19 décembre), les stations Owl’s Head et Orford ont dû composer avec un nombre restreint de pistes, en raison des faibles précipitations et du temps passablement doux.

À Orford, notamment, la période des Fêtes s’est traduite par un achalandage équivalent à 50 % des statistiques habituelles à pareille date.

«Ce n’est quand même pas trop mal, si l’on considère les mesures sanitaires qui doivent être appliquées (notamment un nombre limité de skieurs) et le peu d’enneigement. Avec le froid qui s’annonce au cours des prochains jours, on devrait pouvoir augmenter la superficie du domaine skiable, particulièrement sur le versant Orford», estime le directeur général de la Corporation Ski & Golf du Mont-Orford, Simon Blouin.

«Plus il y aura de pistes ouvertes, plus ce sera facile d’augmenter notre capacité d’accueil», ajoute-t-il.

Si les skieurs et planchistes ont parfois dû se buter à des files d’attente, l’histoire a été tout autre pour les adeptes de randonnée alpine, qui ont envahi la montagne en grand nombre sans passer par les télésièges.

En l’absence de neige dans les sous-bois, ces adeptes ont bénéficié d’un corridor balisé pour les ascensions, ce qui leur a permis de pratiquer leur discipline de jour comme de soir. «La randonnée alpine a probablement connu une augmentation de 80 % par rapport à l’an dernier. Lors des journées les plus populaires, on a sans doute approché le millier de randonneurs», évalue M. Blouin.

Du retard en ski de fond

Les amateurs de ski de fond ont dû s’armer de patience cette année puisque le parc national du Mont-Orford a ouvert ses premières pistes dimanche dernier (3 janvier) seulement.

Encore là, les employés doivent composer avec une quantité de neige au sol passablement modeste pour cette période de l’année.

Les sentiers de randonnée pédestre, raquette et fatbike ont heureusement ouvert quelques jours plus tôt que le ski de fond.

En opération depuis le 17 décembre, le sentier glacé de la Ville de Magog demeure l’un des endroits de prédilection des amateurs de plein air, même si cette infrastructure a elle aussi été fragilisée par les températures plus douces.

On vous rappelle que cette patinoire est illuminée en soirée et qu’elle est accessible gratuitement, lorsque les conditions le permettent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires