Han-Logement vise la construction de 400 unités d’ici 5 ans

Par Dany Jacques
Han-Logement vise la construction de 400 unités d’ici 5 ans
Cette architecture typiquement signée Han-Logement rayonnera bientôt dans les régions voisines de l’Estrie. (Photo : gracieuseté)

HABITATION. L’organisme à but non lucratif Han-Logement accélère son développement avec un objectif de construire 400 unités d’habitation à coût abordable pour personnes à mobilité réduite d’ici cinq ans.

Grâce au renouvellement d’un partenariat avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ, Han-Logement rayonnera bientôt à l’extérieur de l’Estrie. 50 immeubles seront érigés dans 40 à 50 municipalités estriennes, de la Montérégie, du Centre-du-Québec, de la Mauricie et de la Beauce. Magog demeure dans les plans de cet organisme avec un projet pour bientôt sur la rue Nicolas-Viel.

Ce vaste plan de développement est évalué à quelque 80 millions de dollars. Il bénéficie de la contribution de plusieurs partenaires, comme la FTQ (12 M$), les Municipalités participantes par des dons de terrain, des donateurs privés et Desjardins.

La première phase touchera surtout les régions de Victoriaville et de Drummondville. La seconde étape s’étendra vers Trois-Rivières et Thetford Mines entre 2024 et 2026.

Le directeur général de cette organisation, Paul Champagne, croit que le succès de cette aventure repose sur un modèle d’affaires novateur, économiquement viable et autonome, surtout que les revenus des loyers couvrent 100 % des coûts d’opération.

«Nous avons trouvé une recette exclusive qui fonctionne bien, ce qui donne extrêmement confiance à nos partenaires, explique-t-il. C’est facile de frapper aux portes quand on a déjà le financement dans nos poches.»

Depuis sa création en 2002 à Magog, Han-Logement a construit 16 immeubles pour loger 110 personnes. L’organisme gère un actif de plus de 15 M$. Il bondira à 95 M$ d’ici 5 ans.

L’objectif de Han-Logement consiste à améliorer les conditions de vie des personnes ayant un handicap physique ou une déficience intellectuelle, dont les revenus modestes ne permettent pas de se loger adéquatement.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires