Un cadeau de fin d’année pour la Fondation Christian Vachon

Par Patrick Trudeau
Un cadeau de fin d’année pour la Fondation Christian Vachon
Valérie et Jean-Philippe Gaudreau, copropriétaires de Toyota Magog, ont remis un chèque de 7000 $ à Christian Vachon, afin de conclure sur une belle note la campagne de Noël 2020. (Photo : gracieuseté – Fondation Christian Vachon)

SOUTIEN. La Fondation Christian Vachon a terminé l’année 2020 du bon pied en récoltant 30 000 $ pour sa campagne de Noël, ce qui lui a permis d’offrir un cadeau à pas moins de 750 enfants.

Cette campagne s’est conclue le 16 décembre avec le don de 7000 $ offert par Toyota Magog, au grand plaisir du grand manitou de la campagne, Christian Vachon.

«On devait accepter les dons jusqu’au 25 décembre, mais on a pu terminer une semaine avant le temps puisqu’on avait tout l’argent nécessaire pour supporter notre campagne», a-t-il constaté avec une certaine surprise.

«Sincèrement, on ne s’attendait pas à connaître autant de succès avec cette activité, en raison du changement de formule (les contributeurs faisaient un don de 40 $ au lieu d’aller acheter eux-mêmes les cadeaux aux enfants sélectionnés). Mais encore une fois, les gens ont embarqué dans notre projet», s’est réjoui M. Vachon.

Ce dernier souligne d’ailleurs que les trois activités de financement organisées par sa fondation en 2020 ont toutes connu un résultat au-delà des attentes, malgré d’importants changements liés à la pandémie. «Nous sommes passés de 38 à 55 écoles avec notre système de parrainage corporatif, tandis que le Relais du lac Memphrémagog a amassé plus d’argent (370 000 $) en proportion des équipes présentes. Ce que je retiens, c’est que tu peux obtenir de bons résultats en te réinventant», a-t-il fait valoir.

Devant ce constat, la Fondation Christian Vachon maintient son plan d’expansion d’une durée de cinq ans, qui vise à augmenter son rayonnement en Montérégie. «On est passé de 90 à 120 écoles parrainées au cours de la dernière année, en s’implantant notamment dans la région de Granby (Centre de services scolaire Val-des-Cerfs). On s’attend à toucher de 160 à 180 écoles d’ici un an, en ajoutant les territoires du Centre de services scolaire des Hautes-Rivières et de Saint-Hyacinthe», a-t-il précisé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires