Le Magogois Guillaume Bernard se lance dans une nouvelle aventure

Par Pierre-Olivier Girard
Le Magogois Guillaume Bernard se lance dans une nouvelle aventure
Guillaume Bernard a fait un voyage solo en Asie durant six mois entre 2017 et 2018. (Photo : gracieuseté)

AVENTURES. Après avoir fait rêver certains et donner des sueurs froides à d’autres durant un long voyage en solitaire en Asie, Guillaume Bernard a décidé de mettre ces souvenirs sur papier. Il lancera bientôt un récit de ses aventures dans un livre.

Le Magogois n’en était pas à une première expérience à l’étranger lorsqu’il a tout délaissé pour ce grand saut vers l’inconnu, en novembre 2017. Toutefois, c’était la première fois qu’il partait aussi longtemps à l’autre bout du monde, seul avec son sac à dos, sans trop savoir ce qui l’attendait.

«Notre mémoire oublie tellement vite. Après tout ce que j’ai vécu là-bas, je n’avais pas envie que ça meurt avec mes souvenirs. Le livre, c’était une façon de laisser une trace et en même temps, de me libérer l’esprit», raconte celui qui a notamment visité la Malaisie, les Philippines, l’Inde, le Vietnam et le Cambodge.

Avant même de s’envoler, Guillaume Bernard avait déjà mis des mots sur ses pensées, lui qui a toujours été animé d’une quête de découverte intérieure. Tout au long de son périple, il a tenu religieusement un journal de bord dans lequel il racontait ses moments marquants, mais aussi ses états d’âmes. «C’était une façon de laisser une trace, mais aussi de combler de longs moments de solitude, car en voyageant seul, on se retrouve souvent confronté à soi-même. J’y raconte des récits de voyage, mais il y aussi des pensées philosophiques, car c’est quelque chose qui a toujours fait partie de moi», confie-t-il.

Le livre, qu’il prévoit publier en 2021, est donc un mélange de réflexions et de confidences retraçant le avant, pendant et après le voyage. Pour lui, il était important d’être le plus vrai que possible dans ses écrits, quitte à montrer un visage différent de sa personnalité comme homme d’affaires. «Je me mets complètement à nu en ne gardant aucun secret pour moi, raconte celui qui a notamment été copropriétaire du Café Saint-Michel. Disons qu’avant de partir, il se passait beaucoup de choses dans ma vie. Quand une personne broie du noir, bien souvent, on ne s’en rend même pas compte. Soit qu’on n’a pas le temps ou soit qu’on ne prend pas le temps, malheureusement. Certains passages risquent d’en surprendre plusieurs, mais je n’ai pas honte, car je n’ai vraiment rien à cacher.»

 

Écrivain et orateur

S’il avait eu les moyens de ses ambitions, M. Bernard aurait opté pour un livre-audio, dans lequel il aurait lui-même raconté ses histoires. Car c’est par ses talents d’orateur qu’il a su captiver bien des internautes à travers ses vidéos, publiées sur les médias sociaux durant son périple. «Beaucoup de gens m’ont suivi de cette façon et c’était vraiment agréable de recevoir autant de bons commentaires. J’essayais de faire quelque chose de différent que de simplement montrer des paysages et dire à quel point c’est beau. Ces vidéos, comme le livre, sont en quelque sorte un mélange de réflexions psychologiques et spirituelles sur ma vie et le monde en général, du haut de ma jeune sagesse des 38 dernières années», conclut-il.

Pour ceux qui seraient intéressés à se procurer le livre, il est possible de réserver sa copie en communiquant avec Guillaume Bernard sur sa page Facebook «Guillaume Explore».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires