Respect des mesures sanitaires: finie la tolérance à la Régie de police de Memphrémagog

Par Pierre-Olivier Girard
Respect des mesures sanitaires: finie la tolérance à la Régie de police de Memphrémagog
(Photo : Le Reflet du Lac/Archives – Dany Jacques)

PANDÉMIE. La Régie de police de Memphrémagog (RPM) appliquera la nouvelle consigne du gouvernement Legault qui a annoncé, aujourd’hui, que les services policiers donneront davantage d’amendes pour le non-respect des mesures sanitaires.

Porte-parole dela RPM, Nathalie Fréchette confirme que les policiers qui répondront à une plainte feront preuve de moins de tolérance comparativement aux derniers mois. «Chaque policier conserve son pouvoir discrétionnaire et jugera son intervention selon les circonstances. Mais le message du premier ministre François Legault a été clair. La période de tolérance et des avertissements est terminée», prévient la sergente Fréchette.

Cette dernière fait savoir que la RPM s’affaire depuis le 4 décembre dernier, soit depuis l’entrée en vigueur de nouvelles règles visant les commerces, à s’assurer que les mesures nécessaires sont mises en place. «En tout temps, les commerçants doivent contrôler l’achalandage en indiquant la capacité maximale à l’extérieur. Ils doivent aussi contrôler les files d’attente intérieures et extérieures pour s’assurer que le deux mètres de distance entre les clients est respecté. Sans oublier aussi le port du masque, qui est obligatoire pour tous les clients», rappelle-t-elle.

À ce jour, la RPM n’a émis aucune contravention à l’égard d’un commerce qui faisait fi des consignes en vigueur. En ce qui concerne les rassemblements illégaux, très peu d’amendes ont également été émises depuis mars dernier sur le territoire de la Régie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
4 mois

Le virus est sournois et tueur, respectons les consignes.
L’Estrie retourne au-dessus de la barre des 100 cas par jour en rapportant aujourd’hui un bond de 111 nouvelles personnes infectées par la COVID-19. (Radio-Canada)

anonyme
anonyme
4 mois
Répondre à  Daniel Gagnon

le cancer en parler vs les nombreux suicide non mes pourtent sa aussi cer important cer un simple virus ramarque que son juste les personne faible qui sans sorte pas les plus fort sans sorte

Pierrik hubert
Pierrik hubert
4 mois
Répondre à  anonyme

La raison pour laquelle il est justement inportant de protéger les plus faibles…

anonyme
anonyme
4 mois
Répondre à  anonyme

Y a pas juste toi qui compte. Si les hôpitaux sont débordés, c’est des patients atteints de maladies graves comme le cancer qui en souffriront. D’autant plus qu’il faut protéger les plus vulnerables. Soyons moins égoïstes!

ti be
ti be
4 mois
Répondre à  Daniel Gagnon

Tu as bien raison. Je songe sérieusement a me suicider tellement j ai peur de mourir.