La bonne nouvelle: don de vélos-pupitres à l’école Val-de-Grâce

Par Pierre-Olivier Girard
La bonne nouvelle: don de vélos-pupitres à l’école Val-de-Grâce
Plusieurs jeunes de l'école Val-de-Grâce d'Eastman, comme Gabrielle Beauregard, ont la chance d'apprendre en classe, tout en pédalant grâce au vélo-pupitre. (Photo : gracieuseté)

ÉDUCATION. Ayant la communauté d’Eastman tatouée sur le cœur, une couple d’entrepreneurs a pris les grands moyens pour contribuer à la réussite scolaire des jeunes de l’école primaire de la municipalité, en faisant don de deux vélos-pupitres.

Cet outil pédagogique permettant aux élèves de pédaler en classe est de plus en plus populaire au Québec. Toutefois, il s’agissait d’une première à l’école Val-de-Grâce lorsque l’équipement a fait son entrée à la fin 2019. Le second appareil a été acheté au cours des dernières semaines.

«On s’implique dans les causes qui touchent les enfants depuis plusieurs années, dont par l’entremise de la Fondation Christian Vachon, explique Vincent  Beauregard, président de Planchers Beauregard. Mais quand on a appris qu’il y avait des besoins particuliers dans la classe de notre fille, on s’est aussitôt mobiliser pour aider les élèves concernés, mais aussi la professeure qui évolue quotidiennement dans cet environnement.»

Acquis au coût de 2000 $ chacun, le vélo-pupitre permet de pédaler tout en travaillant confortablement, grâce notamment à une table de travail inclinée. Ses bienfaits sont reconnus notamment auprès des personnes ayant un trouble d’apprentissage, qui ont besoin de se stimuler pour demeurer concentrer.

«On nous a dit que le vélo-pupitre est vraiment populaire puisque tous les jeunes veulent l’essayer!», se réjouit M. Beauregard.

«Mon souhait est que notre geste fasse boule de neige et qu’il incite d’autres entrepreneurs à faire la même chose. C’est si important d’être généreux et de s’impliquer dans la société en tant qu’entreprise locale, surtout quand nous avons les moyens de le faire», poursuit-il, en estimant par année à 30 000 $ ses dons à différentes causes.

D’ailleurs, l’homme d’affaires et sa conjointe Julie Bédard Custeau évaluent la possibilité d’acheter d’autres vélos-pupitres dans un avenir rapproché.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires