Investissement de 5 M$ pour implanter une usine de remorques fermées à Magog

Par Dany Jacques
Investissement de 5 M$ pour implanter une usine de remorques fermées à Magog
Armorteck recherche déjà 75 personnes pour activer sa nouvelle usine dès le printemps prochain. (Photo : gracieuseté)

INDUSTRIE. Bonne nouvelle pour l’économie magogoise en ces temps de crise sanitaire. Quatre hommes d’affaires ont choisi le parc industriel de Magog pour ériger une nouvelle usine. Quelque 75 emplois pourraient être créés.

L’investissement de cinq millions de dollars permettra de construire un bâtiment et de fabriquer des remorques fermées destinées au marché nord-américain. Il s’agit de la première usine de fabrication pour la compagnie Armorteck.

Les quatre entrepreneurs assurent que l’usine utilisera des équipements à la fine pointe de la technologie. L’objectif consiste à fabriquer des remorques fermées de nouvelle génération en ayant recours à la nouvelle technologie «Hexacore», qui serait unique en Amérique du Nord, aux dires des dirigeants.

«Hexacore» a été inventée, développée et testée par Armorteck. Cette technologie utilise des panneaux de composite laminés renforcis avec cœur d’alvéoles en polypropylène.

Armorteck est née d’une alliance entre l’entreprise Idéal Cargo (Saint-Valère près de Victoriaville) et Éric Perron, un homme d’affaires actif en Estrie et au Centre-du-Québec. Leur but est de propulser l’expansion d’Idéal Cargo, d’augmenter la capacité de production et de répondre à la demande croissante de ces remorques très utiles pour transporter, notamment, des véhicules récréatifs comme des motos, des motoneiges et des VTT.

Les autres actionnaires sont Guillaume Bergeron, Vincent Désilets et Patrick Caron.

 

Création de 75 emplois

D’ici l’ouverture, Armorteck cherche à combler plus de 75 emplois au niveau de l’administration, du service à la clientèle et au sein de la production. La direction souhaite attirer une main-d’œuvre qualifiée avec des postes bien rémunérés et de bonnes conditions de travail. Les travailleurs intéressés peuvent soumettre leur candidature au  rh@armorteck.ca

Cette annonce a été rendue publique dès que la Ville de Magog a officialisé une vente de terrain, lors de la séance du conseil du 2 novembre dernier. La transaction a été conclue au coût de 148 000 $, plus taxes. Le terrain de 27 500 mètres carrés est situé au coin du boulevard Poirier et de la rue MacPherson.

L’ouverture de l’usine est prévue pour le printemps prochain.

Information supplémentaire dès le 13 novembre au www.armortecktrailers.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gilles Pouliot
Gilles Pouliot
2 mois

Excellente nouvelle.

trackback
Les bonnes nouvelles de l'industrie - Stiq
2 mois

[…] : Le Reflet du Lac, […]