Les Cantonniers peuvent compter sur un descripteur de la LNH

Par Patrick Trudeau
Les Cantonniers peuvent compter sur un descripteur de la LNH
Avec Sébastien Goulet, les Cantonniers ont droit à un descripteur des «ligues majeures» pour leurs joutes intraéquipe. (Photo : Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

MIDGET AAA. L’organisation des Cantonniers de Magog est sans doute la seule formation midget AAA au pays qui peut compter sur un commentateur de la Ligue nationale de hockey pour décrire ses matches… intraéquipe!

L’une des voix officielles du hockey à TVA Sports, Sébastien Goulet est en effet le descripteur attitré de ces rencontres hors-concours qui se déroulent les mardis et mercredis à l’aréna de Magog depuis un peu plus d’un mois.

Présentées en direct sur la chaîne web HockeyTV, ces joutes sont disponibles via un abonnement payant. Si l’auditoire est passablement modeste, la diffusion est toutefois fort utile aux parents des joueurs, qui n’ont pas accès à l’aréna en raison du contexte de pandémie. «Ça leur donne au moins la chance de voir leur fils à l’œuvre. Et quelques parents m’ont fait savoir qu’ils appréciaient mon travail», a raconté le sympathique commentateur, qui travaille seul sur l’immense galerie de presse magogoise en compagnie du caméraman des Cantonniers.

Originaire de Sherbrooke, Sébastien Goulet fait carrière dans la région de Montréal depuis une quinzaine d’années. En 2014, il est devenu un régulier à l’animation de TVA Sports, ce qui l’amène à décrire chaque saison une soixantaine de rencontres de la Ligue nationale et une quarantaine d’autres de niveau junior. «Il n’y a qu’une demi-douzaine de descripteurs qui gagnent leur vie à temps plein avec le hockey au Québec. Je suis très chanceux d’en faire partie», reconnaît celui qui totalise plus de 300 rencontres de la LNH dans son CV.

«Et je suis le seul descripteur de TVA Sports à s’être tapé un programme triple dans la même journée, poursuit-il sur une note plus légère. En raison d’un problème de confusion d’horaire avec un autre commentateur, je me suis retrouvé en ondes de 15 h à 1 h du matin. Les deux premières joutes s’étaient même terminées en prolongation.»

Attaché à l’Estrie

Malgré son statut, Sébastien Goulet est resté fidèle à ses racines et on l’a vu à maintes reprises, au cours des étés, revenir en Estrie pour décrire des tournois ou des championnats de baseball.

C’est d’ailleurs par l’entremise de Robert Legault, un ami de longue date du baseball et actuel relationniste des Cantonniers, que le vétéran commentateur a été mis en contact avec les champions défendants de la Ligue midget AAA du Québec. «Ce n’est pas tout le monde qui a les disponibilités pour venir décrire un match le mardi après-midi, reconnaît-il en riant. Ça tombait bien pour moi, puisque je n’avais pas travaillé depuis la fin de la deuxième ronde des séries éliminatoires (de la LNH), le 30 août. Ça me permet de garder la main en attendant la reprise des activités», fait valoir celui qui espère être d’office au Centre Vidéotron la semaine prochaine, dans l’environnement protégé (concept bulle) de la LHJMQ.

Passionné par tous les sports – il a même déjà décrit du sport équestre – , Sébastien Goulet s’est toujours fait un devoir de pratiquer son métier avec sérieux, peu importe le niveau. «Pour le midget AAA, j’utilise les mêmes feuilles de notes que pour les parties de la LNH. La passion est aussi présente aujourd’hui qu’à mes débuts. Je crois cependant qu’il faut être un peu fou pour faire trois heures de voiture en milieu de semaine uniquement pour décrire une partie hors-concours», lance-t-il à la blague.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires