Austin est devenu le «terrain de jeu des riches»

Par Dany Jacques
Austin est devenu le «terrain de jeu des riches»
Cette presqu’île est la propriété ayant la plus importante évaluation foncière de la MRC de Memphrémagog. Le Domaine Belmere vient de bondir à 35 millions de dollars. (Photo : gracieuseté - Marco Bergeron)

IMMOBILIER. Le dépôt des plus récents rôles d’évaluation foncière confirme qu’Austin est devenue une véritable destination privilégiée des gens fortunés pour acquérir une prestigieuse résidence au lac Memphrémagog.

La valeur de l’ensemble des propriétés a bondi de 28% en moyenne sur une période de six ans à Austin. Tel est le résultat final du nouveau rôle d’évaluation adopté par la Municipalité.

Il s’agit d’une hausse jugée «assez élevée» par l’évaluateur agréé Jean-Pierre Cadrin. «Nous sommes loin des augmentations de plus de 50% à la fin des années 1990, mais il s’agit d’un léger boom après quelques années de stabilité», explique-t-il.

Cadrin parle même du «nouveau terrain de jeu des riches», surtout lorsqu’il observe un intérêt marqué pour les prestigieuses résidences situées à Austin près du lac Memphrémagog. Plusieurs transactions de plus d’un million ont été signées depuis quelques années, dont deux chiffrées respectivement à 12,5 M$ et 13,7 M$ en 2020.

La valeur foncière la plus élevée à Austin atteint à ce jour 9,6 M$ pour une seule et unique propriété résidentielle. La valeur moyenne des maisons grimpe à 523 000 $.

Cadrin précise que cette hausse de 28 % ne représente qu’une moyenne. Cette augmentation ne correspond pas à une prochaine augmentation de taxes équivalentes même si les contribuables paient leurs taxes en fonction de leur évaluation foncière. Ce sont les élus qui fixeront le taux de taxation lors du dépôt du budget municipal en décembre prochain. Ils pourront abaisser l’impôt foncier pour atténuer l’effet de ce nouveau rôle sur le compte de taxes des contribuables.

Les revenus de taxes seront par contre assurément à la hausse, car la valeur totale des valeurs foncières atteint les 891 M$, ce qui représente un bond de 195 M$.

 

La propriété résidentielle la plus chère est à Georgeville

La valeur la plus élevée au rôle dans la MRC de Memphrémagog se trouve toutefois du côté de Georgeville, au Canton de Stanstead. La propriété de Robert Gratton est passée de 30,4 M$ à 35 M$ en six ans, incluant bâtiments et terrain.

Le Domaine Belmere est situé sur la pointe du même nom, quelques kilomètres à peine au sud du village de Georgeville. On qualifie cette propriété de «petit Versailles» avec une luxueuse maison principale, des résidences secondaires, des fontaines et de vastes jardins.

Le terrain a une superficie totale de 66 hectares (94 terrains de soccer), incluant 2 km de rives sur le lac Memphrémagog.

L’objectif de l’ex-président du conseil d’administration de la Financière Power (filiale de Power Corporation) est d’honorer la mémoire d’un précédent propriétaire, Hugh Allen. Cet homme a déjà été l’homme le plus riche du pays à la fin du 19e siècle.

Avec ce type de luxueux domaines, il est facile de comprendre pourquoi la valeur moyenne des propriétés résidentielles atteint 561 000 $ au Canton de Stanstead.

 

La valeur d’Owl’s Head a doublé

Le Canton de Potton figure également parmi les municipalités ayant récemment adopté un nouveau rôle d’évaluation foncière. La valeur foncière des propriétés y a augmenté en moyenne de 14,4 %, mais la principale entreprise privée de l’endroit, Owl’s Head, a plutôt doublé sa valeur en trois ans.

Depuis l’arrivée des nouveaux investisseurs, les propriétaires paient des taxes sur une valeur foncière de 13,3 M$ plutôt que sur 6,6 M$.

Cette évaluation comprend le secteur du ski alpin, avec un nouveau chalet, ainsi que la zone dédiée au golf.

 

Des hausses variant de 6 % à 28 %

Selon les neuf plus récents rôles d’évaluation foncière de la MRC de Memphrémagog, Austin a la hausse moyenne la plus importante avec 28 %. Suivent Ogden et Sainte-Catherine-de-Hatley avec des bons respectifs de 20,5% et 17,9%.

Les faibles hausses sont à North Hatley (6,1%) et au Canton de Hatley (6,2%). Voir les autres hausses dans le tableau publié dans cette page.

À l’exception de ces deux plus faibles augmentations, M. Cadrin estime qu’il s’agit de hausses relativement importantes ou raisonnables. Il se demande également si l’effet COVID, qui a suscité un engouement pour les propriétés de la région, sera passager ou non. «Il sera intéressant de noter si l’attraction de la campagne persistera et quelle sera la durée des coûts de transactions élevés», s’interroge-t-il.

Cadrin rappelle que les proportions mentionnées plus haut représentent la hausse moyenne de l’ensemble des propriétés de chacune des municipalités, et non pas de l’augmentation du futur compte de taxes.

 

Variation de la valeur foncière

  • Austin (28 %)
  • Ogden (20,5 %)
  • Sainte-Catherine-de-Hatley (17,9 %)
  • Canton de Potton (14,4 %)
  • Stukely-Sud (13,9 %)
  • Canton de Stanstead (13,3 %)
  • Bolton-Est (11,5 %)
  • Canton de Hatley (6,2 %)
  • North Hatley (6,1 %)

 

Valeur de la propriété résidentielle la plus élevée

  • Canton de Stanstead (35 M$)
  • Austin (9,6 M$)
  • Canton de Potton (5,5 M$)
  • North Hatley (3,2 M$)
  • Ogden (2,6 M$)
  • Sainte-Catherine-de-Hatley (2,5 M$)
  • Canton de Hatley (2,4 M$)
  • Bolton-Est (1,4 M$)
  • Stukely-Sud (973 000 $)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
5 mois

« Les Chevaliers de Colomb de Magog ont donné l’équivalent de 86 000 $ en argent, en meubles ou en nourriture en 2019. Quelque 3300 dépannages alimentaires ont été réalisés dans la même année. »… Quel contraste avec toute cette richesse dans notre région et le manque cruel de ressources pour nos organismes de bienfaisance!