Ce n’est que partie remise pour Nez rouge Magog

Par Patrick Trudeau
Ce n’est que partie remise pour Nez rouge Magog
Jonathan D'Arcy estime qu'il aurait été très compliqué et risqué de tenir l'Opération Nez rouge dans les conditions actuelles. (Photo : Archives - Marco Bergeron)

COVID-19. L’annulation de l’Opération Nez rouge dans l’ensemble du pays a peu surpris les bénévoles de longue date de cet organisme, considérant toutes les mesures sanitaires qui auraient dû être prises pour tenir l’événement.

On pouvait toutefois sentir une légère déception au sein de l’équipe de Nez rouge Magog, qui prenait plaisir à assurer ce service de raccompagnement durant chaque période des Fêtes. «Oui, ça va nous faire un peu plus de temps libre cette année, mais toute cette action va me manquer énormément. C’est une passion pour moi d’aider les gens de cette façon», a indiqué le coordonnateur magogois, Jonathan D’Arcy.

Ce dernier se dit toutefois en accord avec la décision du comité national, même s’il a gardé espoir jusqu’à la dernière minute. «On se tenait prêt à lancer nos activités, mais on se préparait aussi à devoir mettre en place plusieurs précautions sanitaires, comme la désinfection de chaque véhicule. Finalement, je crois que ç’aurait été très compliqué de tenir tout ça. On risquait aussi de mettre en péril la sécurité des bénévoles et des usagers», estime-t-il.

«On va être de retour en 2021», a-t-il promis.

Au cours de l’édition 2019, Opération Nez rouge Magog a effectué 834 raccompagnements en 15 soirées, pour un total de 27 000 km parcourus par l’ensemble des équipes.

Grâce aux dons des participants, le comité organisateur a pu remettre une somme de 11 500 $ à une dizaine d’organismes de la région.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires