Le Marathon de Magog toujours dans l’incertitude

Par Pierre-Olivier Girard
Le Marathon de Magog toujours dans l’incertitude
Patrick Mahony, grand manitou du Marathon de Magog. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

SPORTS. Alors que la date du 18 octobre arrive à grand pas, le Marathon de Magog nage encore dans l’incertitude à savoir s’il pourra ou non tenir son événement, en raison des enjeux liés à la COVID-19.

Le grand manitou de cet événement, Patrick Mahony, confirme que la décision est entre les mains de la Ville de Magog. Selon lui, le sujet doit être traité à la prochaine rencontre de la Commission sports et loisirs. «Je m’attends à avoir une réponse d’ici la fin de la semaine, car déjà, ça ne me donne pas beaucoup de temps pour me revirer de bord, soutient M. Mahony. Ce n’est plus une question de Santé publique, car tout a été prévu pour respecter les exigences sanitaires. On parle vraiment d’une pure décision de politique municipale.»

Celui qui est à la tête de Courir en Estrie assure être en bons termes avec la Municipalité et tous les intervenants qui chapeautent le dossier. Toutefois, il se montre moins tolérant à l’égard de certaines contradictions qui pourraient servir d’arguments pour annuler son édition 2020. «La Ville hésite, car il y a des coureurs qui proviennent de zones rouges. Pourtant, ces athlètes arrivent à Magog, débarquent de leur voiture, mettent leur masque, vont courir et repartent chez eux. Et pendant ce temps, tout le monde sait qu’il y a des touristes et des propriétaires de chalets provenant de zones rouges qui vont venir magasiner et faire des activités, même si ce n’est pas recommandé. Suis-je vraiment plus dangereux qu’eux?», s’interroge l’organisateur, visiblement contrarié par la situation.

S’il persiste à vouloir présenter sa course, c’est uniquement par passion et par désir de se tenir debout puisque dans les faits, Patrick Mahony assure qu’il n’en tirera aucun profit. «Comme organisateur, c’est moi qui prend le plus gros risque, car si ça tourne mal, c’est ma réputation qui est en jeu. Donc, si je le fais, c’est parce que je sais que ce sera sécuritaire et j’ai totalement confiance que les athlètes agiront de manière exemplaire, car ils seront juste contents de participer au dernier marathon de la saison au Québec», soutient-il.

En cas d’annulation, les inscriptions seront valides pour 2021 ou 2022. Les participants pourront aussi être remboursés à 50% du tarif initial.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
COVID-19: le Marathon de Magog annulé - Le Reflet du Lac
12 jours

[…] Rappelons qu’au cours des derniers jours,  Patrick Mahony avait encore espoir d’accueillir plus de 300 participants sur son parcours (voir autre texte). […]