Parc national du Mont-Orford: une randonneuse inexpérimentée donne la frousse à ses proches

Par Pierre-Olivier Girard
Parc national du Mont-Orford: une randonneuse inexpérimentée donne la frousse à ses proches
(Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Denis Germain)

FAITS DIVERS. Une randonneuse inexpérimentée a donné toute une frousse à des proches et aux autorités, la nuit dernière, alors qu’elle s’est aventurée seule dans le Parc national du Mont-Orford (mont Chauve) pour faire une randonnée en pleine noirceur.

C’est une amie de la femme qui a contacté la Régie de police de Memphrémagog (RPM) au beau milieu de la nuit, alors qu’elle était sans nouvelle depuis le début de la soirée. Une opération de recherche s’est aussitôt mise en branle avec l’aide notamment de pompiers et de paramédics.

«Nous étions inquiets pour la dame car celle-ci n’avait pas beaucoup d’expérience en montagne, soutient la relationniste de la RPM, Nathalie Fréchette. Elle pratiquait ce sport depuis cinq semaines. Elle était plus ou moins en forme et nous ne savions pas si elle avait des vêtements pour passer la nuit dehors, surtout que la température était à plus ou moins zéro en montagne.»

Grâce à la géolocalisation, les policiers ont constaté que le téléphone cellulaire de la randonneuse était hors d’usage depuis plusieurs heures. Heureusement, peu après 5 h, la femme originaire de l’Ontario a été retrouvée en bonne santé.

«Elle avait croisé des marcheurs qui montaient la montagne. Ils lui ont donné une lampe de poche, ce qui lui a permis de descendre, bien qu’elle s’est éteinte en route», rapporte l’agente Fréchette, en précisant que la randonneuse a refusé d’être transportée à l’hôpital.

La Régie de police rappelle aux gens d’être vigilants et prévoyants lorsqu’ils s’aventurent en montagne. Elle recommande d’apporter tout ce qu’il faut pour demeurer au chaud, advenant l’obligation de passer au moins une nuit complète dehors.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des