Départ d’un médecin au Centre de santé de la Vallée Massawippi

Par Pierre-Olivier Girard
Départ d’un médecin au Centre de santé de la Vallée Massawippi
Les bureaux du Centre de santé de la Vallée Massawippi sont situés à Ayer's Cliff. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives/Dany Jacques)

SOINS. En raison du départ de l’un de ses médecins, prévu en décembre prochain, le Centre de santé de la Vallée Massawippi (CSVM) est de nouveau confronté à un défi de recrutement.

Pour le président de la Coopérative, le Dr Henry Khouri, ce départ est un véritable «coup dur» puisqu’il n’y a pratiquement pas de nouveaux médecins affectés à la région par le gouvernement. Le problème, selon lui, est que plusieurs médecins quittent la province ou choisissent d’exercer dans le secteur privé.

Il n’y a donc pas assez de médecins de famille pour répondre à la demande des hôpitaux, des institutions publiques et des centres de soins. «Les coopératives sont au bas de la liste du gouvernement lorsqu’il s’agit de donner un permis d’exercice, car les coopératives desservent une population majoritairement rurale, tandis que le gouvernement veut consolider les services de santé dans les centres urbains», explique Dr Khouri.

Ce dernier croit que la solution est de convaincre un médecin d’expérience «puisque c’est seulement après 20 ans de pratique que les médecins peuvent choisir où ils veulent exercer». Heureusement, le CSVM est en mesure de maintenir ses services puisqu’il dispose de deux autres médecins à temps partiel et de trois infirmières ou autres professionnels de la santé.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des