Branle-bas de combat à North Hatley

Par Dany Jacques
Branle-bas de combat à North Hatley
Les visiteurs sont au rendez-vous malgré les travaux majeurs au cœur de North Hatley. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

CONSTRUCTION. Un spectaculaire chantier de construction est en activité depuis le 3 août dernier au cœur de l’habituel paisible village de North Hatley.

Les travailleurs du ministère des Transports du Québec (MTQ) sont à pied d’œuvre pour démolir le pont enjambant la rivière Massawippi. Suivra la construction d’une nouvelle structure, qui devrait être prête vers la fin du mois de décembre.

Un constant branle-bas de combat occupera donc le village pendant près de cinq mois. Il n’éloigne aucunement les visiteurs, les passants et les cyclistes, qui étaient fort nombreux lors du passage du journaliste du Reflet du Lac, jeudi dernier.

Ces travaux inquiètent cependant Yvan Dagenais, un résident et concepteur bénévole de l’actuelle passerelle piétonnière qui relie également les deux rives au centre du village.

Il rappelle que le MTQ prévoit un pont plus élevé pour permettre une meilleure navigation sur la rivière, tout en prévoyant un belvédère du côté du lac. Ces informations livrées dans un avis du MTQ à la population lui font craindre la démolition de la passerelle. «Faudra-t-il relever ou déplacer la passerelle pour faire passer des bateaux encore plus gros?, s’interroge M. Dagenais. Ça passe pourtant déjà très serré sous l’actuelle passerelle.»

Son inquiétude s’atténue cependant en entendant les commentaires des élus qui assurent que la passerelle est là pour rester. «N’ayez crainte, assure le maire Michael Page. Cette passerelle, qui est une de nos marques de commerce, demeurera en place pour longtemps.»

M. Page comprend les tracas qu’occasionnent ces travaux auprès des commerçants, résidents et visiteurs. Il recommande la patience à l’approche de la machinerie lourde, tout en disant aux commerçants de prendre une période de transition pour s’adapter à cette nouvelle réalité.

Le premier magistrat encourage les visiteurs à séjourner dans son patelin malgré les travaux. Il ajoute que des cases de stationnement sont gratuites des deux côtés de la rivière, et que les passants et les cyclistes n’ont qu’à emprunter la passerelle allongée pour l’occasion pour déambuler sur les deux rives du village. «Tous nos commerces sont accessibles», informe-t-il.

Un détour de 20 km est suggéré au besoin pour les automobilistes et les routiers.

Ils peuvent emprunter les routes 108 et 143, ainsi que le chemin Sherbrooke pour contourner la rivière Massawippi et se rendre d’une rive à l’autre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des