Hébergement d’urgence disponible pour loger des personnes sans toit

Par Dany Jacques
Hébergement d’urgence disponible pour loger des personnes sans toit
Johanne Ceelen (coord. de la Table de développement social de Memphrémagog) et Geneviève Lecours (organisatrice communautaire au CIUSSS de l’Estrie) soulignent la contribution de plusieurs partenaires pour cette première magogoise. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

LOGEMENT. Une nouvelle ressource en hébergement de transition voit le jour à Magog, ce qui représente une première dans la région de Memphrémagog.

Solidarité Logement a déniché deux logements à Magog pour dépanner temporairement des hommes, des femmes et des familles qui se retrouvent sans toit du jour au lendemain. «L’objectif consiste à contrer la pauvreté et l’itinérance, tout en encadrant cette clientèle dans le besoin, qui s’engage à trouver des solutions permanentes à sa quête de logement», explique Johanne Ceelen, coordonnatrice de la Table de développement social de Memphrémagog.

Cette structure accueillera tous les types de clientèle, que ce soit des gens victimes de violence conjugale ou d’un incendie, par exemple. Ces logements hébergeront également des personnes récemment séparées ou divorcées, souffrant de santé mentale ou sortant tout juste d’un Centre jeunesse.

Bref, ces logements risquent fort d’être occupés à longueur d’année, aux dires de l’organisatrice communautaire au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Geneviève Lecours. «Les besoins sont immenses, insiste-t-elle. Ils se sont même accrus pendant la pandémie avec des cas de violence conjugale plus fréquents qu’à l’habitude.»

Mme Lecours met l’accent sur l’importance d’une ressource similaire dans Memphrémagog pour éviter des déplacements vers Sherbrooke ou Granby. «Cette clientèle parfois vulnérable a besoin d’un filet de sécurité, prévient-elle. Il faut éviter les soucis et le déracinement. Demeurer dans son milieu réduira la période nécessaire pour retomber sur ses pieds.»

Cette ressource est en fonction depuis le 3 juillet dernier. Le dossier a été piloté par la Table de développement social Memphrémagog. Il est financé par la Fondation de l’Hôpital Memphrémagog et le programme fédéral «Vers un chez soi». D’autres organisations et partenaires ont complété le portrait pour mener à terme ce projet.

En ces temps de pandémie, un hébergement transitoire sera aussi disponible afin de permettre une période de quarantaine dans l’attente d’un résultat de test de dépistage de COVID-19 avant de permettre à une personne d’intégrer un logement.

Les gens sans toit et prêts à s’engager dans la recherche de solution peuvent appeler au 819 574-7353.

Faits saillants

  • En 2019-20, Équipe Ressources Relais (ERR) a fait 155 interventions qui touchaient à des problématiques reliées au logement.
  • De 10 à 15 personnes font appel à ERR chaque année pour des besoins de logement d’urgence.
  • Ce nombre est similaire pour l’accueil psychosociale du CSSS Memphrémagog.
  • Le centre des femmes référent entre 10 à 20 femmes dans des ressources d’hébergement pour femmes chaque année, ressources qui se retrouvent à l’extérieur de la MRC.
  • Les membres du comité Solidarité Logement remercient la Fondation de l’Hôpital de Memphrémagog, représentés ici par son président Alan Kezber, pour le financement d’une nouvelle ressource en logement. (Le Reflet du Lac – Dany Jacques)
Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Christiane Thibault de Magog Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christiane Thibault de Magog
Invité
Christiane Thibault de Magog

Bel article . Bravo pour cette initiative extraordinaire.