Le Relais du lac Memphrémagog se déroulera uniquement en sol canadien

Par Patrick Trudeau
Le Relais du lac Memphrémagog se déroulera uniquement en sol canadien
Christian Vachon et son équipe n'ont pas hésité à modifier leur formule afin de permettre la tenue du 14e Relais du lac Memphrémagog. (Photo : gracieuseté - Marco Bergeron)

COURSE. Bonne nouvelle pour les équipes inscrites au 14e Relais du lac Memphrémagog. L’événement aura bel et bien lieu le 19 septembre prochain, mais il se déroulera exclusivement en territoire canadien.

Bien qu’il y ait possibilité que la frontière canado-américaine soit rouverte à cette période, le comité organisateur de cette course au profit de la Fondation Christian Vachon a préféré modifié tout de suite sa formule, afin de pallier aux imprévus.

Ainsi, le parcours sera raccourci d’une vingtaine de kilomètres (102 km vs 123 l’an dernier), et on acceptera un maximum de 140 équipes, comparativement à 200 lors des éditions précédentes.

Le trajet s’amorcera à l’école secondaire de La Ruche et traversera plusieurs municipalités de la MRC de Memphrémagog, soit Magog, Stanstead, Ayer’s Cliff, Canton de Stanstead, Ayer’s Cliff, North Hatley et Sainte-Catherine-de-Hatley.

«À l’heure où on demande de consommer local, on s’est dit qu’on allait faire découvrir les routes de notre belle région. Les sacs cadeaux remis aux coureurs seront aussi concoctés avec des produits locaux», explique le fondateur de la course et président de la fondation qui porte son nom, Christian Vachon.

Après avoir amassé plus de 500 000 $ l’an dernier, M. Vachon et son groupe se fixent un objectif plus réaliste pour l’édition de 2020, soit une récolte de 250 000 $. «Les derniers mois n’ont pas été faciles pour aller chercher des dons, alors on va être compréhensif envers nos participants. Et le Relais du lac, ce n’est pas juste une histoire d’argent. C’est aussi une formidable aventure qui touche l’aspect sportif et l’esprit d’équipe.»

Des règles modifiées

Outre le trajet et le nombre d’équipes, plusieurs autres modifications ont dû être apportées par les organisateurs, afin de se conformer aux normes sanitaires de la Santé publique.

Le livre de course, qui renferme l’ensemble des règles, a été complètement revu.

Les équipes devront se soumettre à plusieurs nouvelles règles, afin de respecter les mesures sanitaires. (Photo gracieuseté – Marco Bergeron)

L’inscription se fera notamment à l’extérieur de l’école La Ruche, le matin, et deux véhicules de soutien par équipe seront permis, au lieu d’un seul. Le port du masque sera obligatoire aux points de contrôle et il n’y aura aucun souper sur place après la course. Le cross-country des jeunes est aussi annulé.

Afin d’éviter les rassemblements intérieurs, l’arrivée des équipes s’effectuera à la piste d’athlétisme de La Ruche. «On a décidé de tenir la course parce qu’on sait qu’on est capable de le faire dans un contexte sécuritaire. Le Relais sera l’un des premiers événements de course à pied de l’été. Nous avons donc l’occasion de mettre la table et de servir de référence pour les événements à venir dans les prochains mois», a fait valoir Christian Vachon.

Ce dernier a laissé entendre que la tenue du Relais du lac Memphrémagog était primordiale cette année, en raison des besoins accrus lors de la prochaine rentrée scolaire.

«La pandémie aura amené un gros défi à la Fondation Christian Vachon, avec l’annulation de plusieurs activités de financement et une augmentation de 20 % des demandes d’aide, si l’on compare avec la même période l’an dernier. En lien avec la prochaine rentrée scolaire, c’est un budget de 800 000 $ qui sera nécessaire pour soutenir les 1400 enfants vulnérables qui fréquentent 131 écoles de l’Estrie et de la Montérégie», a plaidé M. Vachon.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des