Les mamans rouleront pour la Villa Pierrot

Par Patrick Trudeau
Les mamans rouleront pour la Villa Pierrot
L'homme d'affaires et comédien Marc-André Coallier agit à nouveau comme parrain d'honneur de l'activité de financement pour la Villa Pierrot. (Photo : Archives - Marco Bergeron)

FINANCEMENT. Contexte de pandémie oblige, ce sont les mamans qui habitent la Villa Pierrot qui prendront elles-mêmes les commandes de leur activité de financement «Rouler à vélo pour la Villa Pierrot», tout au au long du mois d’août.

Durant quatre dimanches du mois d’août (2, 9, 16 et 23), ces 12 mères monoparentales rouleront en équipe de quatre et solliciteront leurs contacts afin d’amasser des fonds. Cette façon de faire vient ainsi remplacer le traditionnel tour cycliste qui était organisé depuis plusieurs années.

Question de maintenir l’intérêt pour leur activité, chacune des sorties sera publicisée sur Facebook.

C’est d’ailleurs sur le populaire réseau social qu’a été lancée la 10e édition de «Rouler à vélo pour la Villa Pierrot», il y a quelques jours. On peut y voir notamment des vidéos de présentation de chacune des participantes.

L’homme d’affaires et comédien Marc-André Coallier (Théâtre La Marjolaine) agira à nouveau comme parrain d’honneur de l’événement.

Nouveau départ

Fondée avec l’objectif d’aider des jeunes femmes à prendre un nouveau départ dans la vie, la Villa Pierrot a joué un impact important dans la société au cours des dix dernières années. Au total, ce sont 93 mères et 135 enfants qui ont été hébergés par l’organisme magogois au cours des dix dernières années.

Bon nombre d’anciennes résidentes ont connu un retour prolifique en occupant notamment des emplois comme propriétaire de restaurant, notaire, infirmière et autres.

Parmi les résidentes actuelles, plusieurs nourrissent de belles ambitions pour la suite de leur vie professionnelle.

Ève Bélanger, qui en est à sa 4e année à la Villa Pierrot, vient tout juste de terminer une importante étape. «J’ai effectué un retour aux études il y a deux ans, ce qui m’a donné la chance de compléter ma maîtrise en environnement. Être à la Villa Pierrot m’a permis de me déposer et de repartir à neuf.  C’est ma dernière année ici, alors je vais en profiter. Mais je suis prête pour un nouveau départ», a lancé la jeune femme dans l’une des vidéos mises en ligne par la Villa Pierrot.

Pour en apprendre davantage ou pour contribuer: www.rouleravelo.org

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des