Quand déconfinement rime avec Eastman

Par Dany Jacques
Quand déconfinement rime avec Eastman
Jocelyna Dubuc suggère aux gens de profiter du déconfinement pour se ressourcer et se dorloter. (Photo : gracieuseté)

SANTÉ. Le Spa Eastman et sa fondatrice Jocelyna Dubuc invitent la clientèle à effectuer un retour aux sources après une fermeture de presque trois mois.

Le célèbre établissement de santé est ouvert depuis le 4 juin sans les bains-tourbillon, un service qui a été autorisé le 25 juin par la Santé publique. «Il s’agissait d’un retour aux sources, car nous n’avions aucun bain jusqu’en 2011, informe Mme Dubuc. Nous avons par contre ouvert tous nos autres services au début du mois, comme on le faisant avant 2011.»

Ce retour à la base semble être apprécié par la fidèle clientèle du Spa Eastman. «Les gens ont profité de la nature et de nos sentiers boisés pour se ressourcer et prendre des bains de forêt, ajoute-t-elle. Nos clients réservent de plus longs séjours pour profiter d’un sentiment d’éloignement, surtout avec la réduction des voyages à l’étranger. Même les gens de Magog se sentent comme à l’autre bout du monde.»

Jocelyna Dubuc suggère un retour aux sources en cette période de déconfinement pour se détendre et, surtout, de prendre soin de soi. «Nous étions beaucoup dans l’urgence dans la période chaude de la crise sanitaire, mais on ne parlait jamais de prévention, déplore-t-elle. Mais c’est encore le moment d’enseigner aux gens l’art de bien se soigner. On ne pourra jamais éliminer toutes les maladies, mais on peut rester en santé plus longtemps en se dorlotant.»

La fondatrice du Spa Eastman compare l’entretien du corps humain à l’entretien d’une voiture. «On fait des changements d’huile et des inspections préventives pour les autos afin d’éviter les pépins mécaniques le plus longtemps possible. Pourquoi ne pas faire le même exercice de prévention avec notre corps et notre santé mentale?», s’interroge-t-elle.

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des