Corridor appalachien gagne son pari de protéger le mont Foster

Par Dany Jacques
Corridor appalachien gagne son pari de protéger le mont Foster
Corridor appalachien met fin à une saga de quelques années en créant officiellement une aire protégée au mont Foster. (Photo : gracieuseté Corridor appalachien)

ENVIRONNEMENT. Un conflit de longue date entre développeurs et écologistes prend fin avec l’annonce officielle de l’acquisition d’une grande partie du mont Foster, ce qui permettra la protection de 215 hectares à perpétuité.

L’organisme Corridor appalachien a réussi à récolter 500 000 $ en deux mois pour se porter acquéreur de ce milieu naturel situé à cheval entre Saint-Étienne-de-Bolton et Bolton-Ouest.

Outre la création de cette aire protégée, ce projet de conservation proposera aux citoyens un accès à un site d’une haute valeur écologique par le biais d’un réseau de sentiers de randonnée. La Tour des scouts sera également accessible. Corridor appalachien invite toutefois les randonneurs à la patience, car le réseau n’est pas encore aménagé ni prêt à recevoir le public.

«L’aboutissement de ce projet est d’une grande importance pour les citoyens de Saint-Étienne-de-Bolton qui ont à cœur la protection de l’environnement exceptionnel qu’est le mont Foster. Ils l’ont démontré par leur contribution généreuse au financement du projet. Merci à toute l’équipe de Corridor Appalachien», indique la mairesse de Saint-Étienne-de-Bolton, Michèle Turcotte.

La présidente du conseil d’administration de Corridor appalachien, Marie-José Auclair, partage l’enthousiasme de Mme Turcotte. «Nous sommes extrêmement touchés de l’engagement exceptionnel que le projet du mont Foster a suscité. Les communautés ont répondu rapidement, généreusement et avec enthousiasme. Nous remercions chaleureusement les 250 donateurs qui ont permis la réalisation de ce projet plus grand que nature», ajoute-t-elle.

Rappelons que le projet immobilier d’abord projeté sur le mont Foster avait soulevé l’ire des citoyens et de Corridor appalachien, considérant le nombre élevé de résidences. Après plusieurs années de négociation pour la protection du site, Corridor appalachien est parvenu à une entente en septembre 2018.

FAITS SAILLANTS

  • La nouvelle aire protégée compte 215 hectares de milieux naturels au cœur d’un massif forestier dans la chaîne des Montagnes Vertes, ce qui représente les trois quarts de la zone visée par le projet immobilier initial
  • Les communautés auront accès à un site d’une haute valeur écologique par le biais de sentiers de randonnée et un accès à la Tour des scouts
  • Le projet vient consolider une vaste initiative de conservation transfrontalière qui se déploie du Vermont au mont Orford
  • Cette conclusion met fin à un conflit de longue date en conciliant le développement immobilier et la conservation des milieux naturels.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des