La scène du Vieux Clocher reprend vie

Par Dany Jacques
La scène du Vieux Clocher reprend vie
Bernard Caza (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Dany Jacques)

CULTUREL. La scène du Vieux Clocher de Magog reprend du service après avoir été réduite au silence pendant quatre mois.

Complètement fermée depuis le début de la crise sanitaire, cette institution culturelle rouvrira ses portes et ses rideaux dès le samedi 11 juillet. L’identité du premier artiste est à confirmer pour l’instant. Cette soirée permettra de roder toute l’équipe en place avant de lancer officiellement la 46e saison estivale de cette mythique salle.

Humour et chanson seront de nouveau en vedette pendant les deux prochains mois. Quelques spectacles déjà prévus sont reportés à une date ultérieure. D’autres demeurent dans la case horaire, comme Marc Hervieux (19 juillet) et le duo Dominic et Martin (21 au 25 juillet).

La principale nouveauté provoquée par la COVID-19 est la présentation de quatre week-ends consacrés à l’humour. Le Projet Parallèle consiste à la prestation de trois humoristes par soir présentant chacun 25 minutes de numéros. Les spectateurs auront le choix d’une prestation à 19 h ou à 21 h 30.

Les humoristes de ce projet sont notamment Louis-José Houde, Sam Breton, Jo Cormier, Maude Landry, Louis T, Simon Gouache et Guillaume Pineault. D’autres noms sont à venir.

Le directeur musical du Vieux Clocher, Bernard Caza, promet une soirée unique et différente chaque soir. Le Projet Parallèle débutera les 16-17-18 juillet.

Bernard Caza espère passer rapidement à un maximum de 50 à 250 spectateurs, afin d’atteindre un seuil de rentabilité et pour améliorer l’ambiance de la salle. Il assure que toutes les mesures sanitaires seront maintenues et efficaces, même à 250 spectateurs.

Autres spectacles

  • Émile Bilodeau (2 août)
  • Michel Barrette (4 au 8 août)
  • Bernard Adamus (9 août)
  • Jean-François Mercier (18 au 22 août)
  • Les Deux Frères (3 août)

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des