Camso souhaite étendre ses activités sur 30 hectares agricoles

Par Dany Jacques
Camso souhaite étendre ses activités sur 30 hectares agricoles
CAMSO doit passer par la CPTAQ pour étendre ses activités extérieures. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Dany Jacques)

INDUSTRIE. La Ville de Magog demande l’exclusion d’une zone agricole pour faciliter l’expansion des activités industrielles de l’entreprise Camso.

Cette filiale du groupe Michelin est située dans le parc industriel de Magog. Elle souhaite investir deux millions de dollars pour centraliser ses tests de chenillette sur le terrain. Son centre de recherche est actuellement réparti à quelques endroits en périphérie. Le rapatriement de ces expériences sur le terrain lui facilitera sa gestion quotidienne, tout en lui assurant une plus grande discrétion.

La zone convoitée couvre 30 hectares, soit l’équivalent d’environ 40 terrains de soccer. Cette superficie est plus vaste que l’actuelle zone servant à faire des essais d’équipement à l’extérieur.

La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) autorise déjà une plus petite zone, mais sur une base temporaire. Camso et Magog s’unissent pour agrandir la superficie ciblée, mais sur une base permanente.

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, estime faible la valeur des terres agricoles à cet endroit.

Réal Girard, directeur de la Direction planification et développement du territoire à la Ville de Magog, signale qu’il ne s’agit pas de l’agrandissement du parc industriel. Selon lui, cette demande ne concerne qu’une seule activité industrielle et pour une seule entreprise.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des