TRIBUNE LIBRE: Des inquiétudes sur les clapets anti-retours

Tribune libre
TRIBUNE LIBRE: Des inquiétudes sur les clapets anti-retours

Je transmets mon inquiétude concernant le projet du règlement # 2766-2020-1 adopté le 4 mai 2020 à Magog, lequel vient modifier le règlement de construction 2627-2017.  Ce règlement vise les clapets anti-retours, lesquels sont des équipements de plomberie empêchant le refoulement des eaux usées dans les sous-sols ou autres parties d’un bâtiment.

Mon inquiétude est à l’effet que ce nouveau règlement aura un effet rétroactif puisqu’il prévoit s’appliquer dans toutes les zones de la municipalité, quel que soit l’année de construction. Ces modifications prévues dans le nouveau règlement occasionneront des frais importants aux propriétaires et le fait de ne pas s’y conformer risque de compromettre leur assurabilité contre les refoulements d’égouts, car le bâtiment sera jugé non conforme et pourra dégager la ville de ses responsabilités.

Suite à l’adoption du projet de règlement le 4 mai, j’ai transmis à la Ville mes réserves à propos du nouveau règlement et je suggérais que le nouveau règlement ne soit pas rétroactif et qu’il s’adresse aux nouvelles constructions seulement.

La Ville de Magog a publié un avis public adressé aux personnes intéressées à lui transmettre des commentaires, approbations ou oppositions relatifs au projet de règlement avant le 10 juin 2020. Étant donné que ce type de communication n’est pas accessible et compréhensif pour tous les citoyens, je crois que c’est la responsabilité de la ville de mieux publiciser ce changement important de règlement et de l’appliquer pour les nouvelles constructions seulement. De plus, la pandémie ne permet au citoyen de s’exprimer au conseil municipal devant caméra et devant le public.

Ce règlement peut paraître discriminatoire, car il vise particulièrement certains secteurs, dont la Place Lestage & Place Southière suite à des évènements de novembre 2019 et pour lesquels la Ville de Magog est poursuivie. Le réseau de pompage des eaux usées et pluviales de ces secteurs requiert des modifications afin d’empêcher la surpression dans le réseau et de refouler dans les propriétés.

Une avocate à la ville de Magog, confirme que la Ville n’a pas de système  d’entretien du groupe électrogène et ses équipements associés, pas de programme de formation de ses employés sur les groupes électrogènes, pas de procédure de réalimentation en carburant, pas de programme rigoureux d’entretien, surveillance des stations de pompage. Ces équipements de pompage  sont des équipements si importants à la protection des résidences de ses citoyens.

La Ville ne doit pas se soustraire à ses responsabilités envers ses citoyens en leur transférant les conséquences de refoulement d’eaux usées dans leurs résidences en modifiant un règlement et en s’abstenant à mettre en place des programmes et des procédures d’entretien, de formation, de surveillance, d’amélioration de ses infrastructures et équipements.

Pierre Boucher

Magog

 

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des