TRIBUNE LIBRE: Accès au mont Orford : une question de santé publique

Tribune libre
TRIBUNE LIBRE: Accès au mont Orford : une question de santé publique

Étant rendue dans la jeunesse de ma vieillesse, 62 ans, l’équitation, ski alpin, vélo etc., sports que j’ai tant aimés, ne me sont plus permis depuis quelques années. Diagnostic d’ostéoporose, je me suis donc tourné vers la randonnée en montagne, devenue une  passion, au bonheur et bienfaits indescriptibles.

Trois ans, à venir régulièrement monter l’Orford, après les horaires de ski alpin, j’ai finalement déménagé    mes pénates à 8 minutes du Mont-Orford.

De l’automne au printemps, harnaché, de mes crampons, j’allonge mes années de vie active, dans un état de plénitude et ressourcement absolu. La montagne est mon église.

Pourtant, tout a basculé en 2019, avec les travaux du chalet de ski, et puis en 2020, la Corporation Ski&Golf du Mont Orford a décidé de nous priver de ce droit.

La Corporation affirme que les randonneurs brisent la montagne, provoquent de l’érosion, que l’on peut se blesser si il y a de la boue ou si ç’est mouillé, que l’on ne sait pas préserver la nature.

Que l’on demande des douches? Des toilettes? Et que pour tout ça, la Corporation a un manque à gagner de 300 000$? Que maintenant nous devrons payer pour accéder à la montagne, et ce, entre le 28 mai et le 1 novembre, seulement.

Faut savoir que nous randonneurs, qui parcourons, plusieurs des sentiers de la Sépaq, ou ailleurs, enneigés, mouillés ou pas, avons sur nous, des petits sacs aux multiples utilités, dont nous disposons écologiquement en temps et lieu.

De plus, quelles sont les blessures extraordinaires comptabilisées sur le Mont Orford, ces dernières années, en dehors bien sûr, des heures de skis et activités, Flambée des couleurs,  Xtrail, C3 fit Mont Orford, Xman race Mt Orford etc. (qui nécessitent toilettes, douches peut-être? et ambulance).

On a clôturé le Mont, pour que personne ne puisse y avoir accès autrement, que sous la gouvernance de la Corporation. On veut nous exclure de notre montagne pendant 7 mois d’affilée.

Ça n’a aucun sens.

Rappelons ici, que la montagne n’a jamais été fermée aux marcheurs (crampons ou raquettes), en toutes saisons, en dehors des horaires de ski, avant les hivers 2018-2019 & 2019-2020.

La préparation de la saison de ski ainsi que la fonte des neiges, ne sont pas, raisons qui tiennent à nous en priver. Participant toujours amplement à notre société en tant que citoyen-nes séniors, qui se voient exclure de la montagne, pour des raisons infantilisantes, contrôlantes et sans fondement,

Je  demande, par respect et bienveillance envers nous, passionnés de plein air et montagnes, l’accès au Mont Orford en tout temps, en dehors des heures de ski, et ce, en toutes saisons.

 Sonia Savard

Magog

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean Mongeau
Jean Mongeau
7 mois

La montagne ne sera pas fermé, il faudra simplement payer pour son usage, comme pour le ski.

Sonia Savard
Sonia Savard
7 mois
Répondre à  Jean Mongeau

Elle sera fermée aux randonneurs du 1 novembre au 28 mai inclusivement, ç’est ce qui est est écrit sur la page web du Mont Orford.

Denis
Denis
7 mois
Répondre à  Jean Mongeau

Payer comme le ski ?
Je n’utilise pas le remonte-pente.
Mes pistes n’ont pas besoin d’être damé.
Je n’ai pas besoin des infrastructures.
Les canons à neige ne me donnent rien.
Je n’ai besoin que de la montagne.
La jalousie condescendante…
Moi, je paie.
Tout le monde doit payer !

Claire Garon
Claire Garon
7 mois

Bravo madame,je partage vos arguments pour l’accès à la montagne.

Sonia Savard
Sonia Savard
7 mois
Répondre à  Claire Garon

Merci! Ç’est une question de santé et droit d’accès à la nature pour le bien-être de tous! Merci d’y être sensible.