Un demi-marathon chaque jour après son quart de travail

Par Patrick Trudeau
Un demi-marathon chaque jour après son quart de travail
Dave Saint-Pierre a conclu son défi avec passablement de fierté et une récolte de 1650 $. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

COURSE. Dave Saint-Pierre est loin d’avoir le prototype parfait du coureur de longue distance, comme certains athlètes de la région. Mais il a, en revanche, pas mal de cœur au ventre et une détermination hors du commun, ce qui est parfois suffisant pour déplacer des montagnes.

Lorsque Christian Vachon a lancé son défi «Un pas d’avance» il y a quelques semaines, afin d’amasser de l’argent pour la fondation qui porte son nom, Dave Saint-Pierre s’est donné comme mission de faire quelque chose de différent: parcourir toutes les étapes du Relais du lac Memphrémagog en une semaine, pour un total de 122 km.

L’homme d’affaires magogois s’est donc astreint à courir l’équivalent d’un demi-marathon (ou presque) chaque jour après son quart de travail, du 31 mai au 6 juin, en remplaçant les trajets qui se déroulent habituellement aux États-Unis par d’autres sections canadiennes.

Après avoir couru l’étape finale Fitch Bay – Magog samedi dernier et alors qu’il recevait les félicitations de ses proches, Saint-Pierre a eu une bonne pensée pour Christian Vachon et Isabelle Bernier, qui ont réalisé deux fois le tour du Memphrémagog à la course… en solo.

«Je me demande comment Christian et Isabelle ont pu compléter ce parcours dans la même journée. C’est difficile physiquement, mais surtout, mentalement. Il y a des sections où tu te sens vraiment seul et que tu as besoin de toute ta motivation pour continuer», a-t-il avoué, quelques minutes après avoir terminé son défi symboliquement à l’école secondaire de La Ruche.

Dave Saint-Pierre était attendu par quelques membre de sa famille à la fin de son parcours, samedi dernier à La Ruche. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Inspiré par la Famille Champigny

Père de famille et propriétaire de dépanneur, Dave Saint-Pierre a délaissé peu à peu le baseball et la balle molle il y a quelques années, pour se tourner vers la course à pied.

Avec quelques kilos en moins et une nouvelle passion sportive, il s’est permis quelques performances dignes de mention au cours des dernières années, dont une qui lui a valu le titre de meilleur coureur «livre pour livre» au Défi des collines à Sainte-Catherine-de-Hatley.

À trois reprises, il a participé au Relais du lac Memphrémagog, dont l’an dernier, alors qu’il faisait partie d’une des deux équipes de «La journée Natalie Champigny», en l’honneur d’une enseignante décédée du cancer.

«J’ai été vraiment impressionné par tout ce que les membres de la famille Champigny apportent à la Fondation Christian Vachon. Je souhaitais faire ma petite part pour contribuer à leur œuvre, d’autant plus qu’on ne sait toujours pas quelle forme prendra le prochain Relais du lac Memphrémagog (le 19 septembre)», a-t-il mentionné.

Appuyé par quelques amis et commanditaires, Dave Saint-Pierre a finalement pu remettre un chèque de 1650 $ à la Fondation, afin d’aider des jeunes provenant de familles plus vulnérables. «Ça va donner un coup de main à une couple d’enfants lors de la rentrée scolaire», s’est-il réjoui.

Sa conjointe Sarah et leurs enfants ont aussi contribué à cette récolte – à leur façon – en agissant comme équipe de soutien dans un véhicule accompagnateur. «Leur présence m’a facilité la tâche. Ça m’a évité d’avoir à transporter du ravitaillement et donc, de courir plus léger», a-t-il fait valoir.

Notons qu’au moment d’écrire ces lignes, plus de 400 personnes s’étaient inscrites au défi «Un pas d’avance», dont tout récemment le commentateur Félix Séguin, originaire d’Eastman et toujours attaché à la région.

On peut toujours s’y inscrire en visitant le site fondationchristianvachon.com

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des