Redécouvrir les petits trésors de la région pour stimuler le tourisme

Par Dany Jacques
Redécouvrir les petits trésors de la région pour stimuler le tourisme
Ces rassemblements disparaîtront probablement du paysage cet été, mais l’industrie touristique courtisera les locaux pour renflouer ses coffres. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives - Dany Jacques)

ÉCONOMIE. Les acteurs de l’industrie touristique préparent la saison estivale malgré les zones d’ombre qui demeurent dans le paysage dessiné par la COVID-19. Ils encourageront d’abord les gens de la région à redécouvrir ses petits trésors afin de stimuler les commerces qui en auront bien besoin.

Tourisme Memphrémagog (TM) déposera bientôt un plan d’action pour relancer les activités économiques de son secteur dès que le gouvernement donnera son autorisation.  L’organisme veut être fin prêt pour instaurer rapidement les mesures dictées par Québec, tout en accueillant de nouveau les visiteurs.

Le président Pierre Robinette assure les élus et la population que ses membres n’ouvriront pas les vannes trop rapidement. Il se dit très conscient des préoccupations des gens, qui souhaitent d’abord se protéger du virus avant de recevoir les touristes en trop grand nombre.

Les acteurs touristiques ouvriront graduellement leurs portes, comme le recommande la Santé publique. Ils inviteront d’abord les gens de la région à redécouvrir leur territoire et ses petits trésors dans un contexte sécuritaire. «Nous voulons susciter davantage leur curiosité à voir Memphrémagog d’un nouvel œil et à s’approprier avec fierté leur région», explique la directrice générale de TM, Noémie Poirier.

Cette démarche se traduira par une campagne promotionnelle locale. Des activités à faire, des itinéraires à emprunter ainsi que des entreprises à découvrir sont également diffusés sur le site web de TM. Un partenariat est également dans l’air avec les régions de Sherbrooke et de Coaticook pour mousser les attraits estriens.

L’invitation des gens vivant en périphérie ou ailleurs en province viendra dans une seconde étape, assure M. Robinette. «Entre temps, on aimerait connaître des détails ou un échéancier pour mieux se préparer», espère-t-il.

Tourisme Memphrémagog réclame une aide financière pour épauler ses membres et pour atténuer les pertes financières. Les restaurants, les attraits, les auberges, les salles de spectacles et les hôtels demeurent presque tous fermés, ce qui représente un large pan de l’économie régionale.

«On a besoin d’aide, surtout que des commerces ont déjà fermé leurs portes, et d’autres suivront malheureusement, s’inquiète M. Robinette. L’hôtellerie me fait peur, car la saison est presque déjà à l’eau. Les réservations sont absentes et elles rentreront aux compte-gouttes de façon graduelle.»

Des entreprises éprouvées

Le président de Tourisme Cantons-de-l’Est, Jean-Michel Ryan, est également inquiet, car les entreprises touristiques ont été particulièrement éprouvées par le confinement imposé aux citoyens. L’avenir de certaines d’entre elles semble plus incertain que jamais. Dans un pays comme le nôtre, ajoute-t-il, la saison estivale est très importante pour bon nombre de PME d’ici.

Il est donc d’avis que la reprise économique devra être soutenue et stimulée par les investissements des divers paliers de gouvernement, tant fédéral, provincial, régional que municipal, et ce, au cours des prochaines semaines.

M. Ryan invite également les Québécois à penser local pour l’achat de leurs biens et pour leurs prochaines vacances.

Par ailleurs, Tourisme Memphrémagog a dévoilé sa nouvelle image de marque, le 12 mai dernier. Cet organisme sans but lucratif estime que le nouveau logo permettra à la région de mieux se positionner comme destination touristique. TM avait également lancé un nouveau site web en décembre dernier.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des