Maisons et voitures complètement calcinées

Par Patrick Trudeau
Maisons et voitures complètement calcinées
Le feu a littéralement tout détruit sur son passage. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

INCENDIE. La scène était particulièrement désolante ce soir au camping Domaine Parc Estrie de Magog, alors qu’un violent incendie a détruit au moins cinq maisons mobiles (qui sont en réalité permanentes) et aussi des voitures, en l’espace de quelques minutes. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y aurait aucune victime.

Au moment d’écrire ces lignes, on ignorait l’origine de ce sinistre. Le brasier aurait pris naissance entre 17 h et 17 h 30 dans une première maison, mais aurait rapidement étendu son emprise aux bâtisses à proximité, en raison du vent.

Toutes proportions gardées, ce feu n’est pas sans rappeler l’incendie d’octobre 2018, qui avait détruit une partie du centre-ville de Magog.

Comme ce fut le cas à l’époque, tous les effectifs du Service incendie et sécurité de la Ville de Magog ont été dépêchés sur place, et ils ont même eu droit à du renfort en provenance des services de Sherbrooke, Saint-Denis-de-Brompton et Orford.

Nelson Poulin a été un témoin impuissant de la scène, tout comme des centaines de citoyens s’étant déplacés pour l’occasion.(Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Travaillant au Domaine Parc Estrie de Magog, Nelson Poulin ne pouvait qu’assister impuissant à la scène, tout comme des centaines de citoyens ayant exceptionnellement fait fi de certaines mesures restrictives.

«C’est très désolant de voir tout ça. Au moins, il n’y a pas de blessés, ni de décès. Mais c’est quand même impressionnant», a-t-il avoué.

Toutes proportions gardées, cet incendie n’est pas sans rappeler le feu qui avait ravagé une partie du centre-ville de Magog, en octobre 2017. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
L’incendie pourrait avoir détruit entre cinq et sept bâtiments. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des