Michael Laplume succédera à Jacques Marcoux au Canton de Potton

Par Dany Jacques
Michael Laplume succédera à Jacques Marcoux au Canton de Potton
Michael Laplume assumera les responsabilités de maire par intérim dès novembre prochain. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. Les élus du Canton de Potton ont opté pour Michael Laplume pour occuper le poste de maire par intérim, dès la démission officielle de Jacques Marcoux en novembre prochain.

Cet homme de 75 ans a annoncé ses couleurs le 2 mars dernier. Sa décision sera effective dans plus de six mois seulement afin d’éviter une élection partielle que les élus jugent coûteuse. M. Laplume prendra le relais pour la dernière année du mandat, plus précisément jusqu’au scrutin municipal de l’automne 2021.

M. Laplume est conseiller municipal depuis sept ans. Il se dit très fier et heureux d’avoir été choisi de façon unanime par ses pairs au conseil. «Nous tenterons de poursuivre nos principaux dossiers, informe-t-il. Nous devrons cependant nous adapter à la nouvelle réalité de la COVID-19 en effectuant une réorganisation complète des priorités.»

Il avoue avoir de grandes chaussures à remplir, surtout après avoir travaillé avec M. Marcoux. «Collaborer avec cet homme a toujours été un plaisir, confie-t-il. J’ai beaucoup appris avec lui, grâce à son expérience et son intégrité. C’est le meilleur maire avec lequel j’ai travaillé.»

M. Laplume assure la population qu’il occupera son nouveau rôle avec beaucoup de sérieux. Il hésite toutefois à se commettre pour les prochaines élections municipales de 2021, autant au poste de maire qu’à un siège de conseiller municipal. «Les gens ne le savent peut-être pas, mais il s’agit d’une responsabilité très prenante, surtout avec une petite famille.»

Le futur maire par intérim croit être dans une position confortable même si la Commission municipale du Québec (CMQ) a conclu qu’il avait enfreint le Code d’éthique et de déontologie de la Municipalité, en novembre dernier. Les faits reprochés concernaient la vente d’une propriété lui appartenant à la Municipalité qu’il représente à titre d’élu.

La CMQ lui a exigé de rembourser la différence de prix (61 800 $) entre le prix de vente basé sur l’évaluation foncière et la valeur plus faible fixée par un expert. «J’ai remis cette somme à la Municipalité et le dossier est clos», spécifie-t-il.

 

Partager cet article

3
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Denise MercierCéline Marchandhector jacques Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
hector jacques
Invité
hector jacques

les elus… on se trouve un maire par interim qui vient d,etre reconnu coupable devant la commission des municipalites et c,est normal.m.Laplume vous n,vez pas honte. Vous .avez tellement appris en 7 ans .En fait. quelles sont vos realisations .quelle est votre position sur le vote electronique . Les influenceurs du conseil se croient tout permis vous croyez que des elections hâtives vous mettent a la porte vous avez probablement raison. Le OUITAGE endemique du conseil qui oeuvre a porte close ca vous accomode pas besoin de repondre LIVE a l,assemble du conseil .monsieur la maire Marcoux qui se retire… Read more »

Céline Marchand
Invité
Céline Marchand

Je me serais aussi gardé une petite gêne mais que dire des conseillers qui endossent l’outrage au code de déontologie et le manque d’éthique et qui plus est le récompense. Je suis bien déçu d’être représenté par des gens qui encouragent et favorisent ces manquement

Denise Mercier
Invité
Denise Mercier

Les élections s’en viennent!