Agrandir sa maison : 3 questions à se poser

Agrandir sa maison : 3 questions à se poser

L’espace manque, mais vous aimez votre demeure et ne voulez pas déménager? L’agrandissement se présente comme la solution. Si l’espace sur votre terrain le permet ou s’il vous est possible « d’agrandir par l’intérieur » grâce à une transformation de la configuration existante, le moment est venu de lancer les travaux.

Voici 3 questions à répondre avant de démarrer sur les chapeaux de roue.

1re question : Quels sont vos besoins?

Pourquoi voulez-vous procéder à l’agrandissement de votre maison? Voilà la question de base à laquelle réfléchir afin de bien définir vos besoins et, par le fait même, vos désirs en matière de rénovation. Avez-vous besoin d’une pièce supplémentaire pour en récupérer une autre afin d’y installer le bébé qui est en route? Est-ce que la cuisine est devenue trop petite pour vos aspirations culinaires? Vous travaillez maintenant de la maison et vous avez besoin d’un bureau? Selon vos besoins, une restructuration de l’aménagement intérieur peut parfois suffire. En abattant une cloison à l’étage ou en ajoutant une division au sous-sol, la situation problématique peut être réglée. Si l’agrandissement s’impose toujours après réflexion, il est temps de passer à la deuxième question.

2e question : Qu’avez-vous le droit d’effectuer comme travaux?

Chaque municipalité possède ses propres règlements. Voilà pourquoi il est primordial de vérifier, auprès du département d’urbanisme de votre hôtel de ville, ce qui est permis ou non en matière d’agrandissement de maison. Présentez-vous avec votre certificat de localisation ainsi qu’une idée de ce que vous souhaitez afin d’obtenir une bonne idée de ce que vous pourrez réellement faire, avant de procéder aux étapes suivantes.

3e question : Combien d’argent puis-je investir dans ce projet?

Ai-je besoin d’un prêt ou d’un refinancement hypothécaire? Si oui, est-ce que mon banquier approuve cet agrandissement ou s’objectera-t-il car ma propriété est déjà à son plein potentiel côté valeur? En établissant le budget, il faut tenir compte des dépenses relatives au travail de préparation par un expert, un architecte par exemple ou un ingénieur afin de vérifier si votre maison peut, structuralement, accepter la modification souhaitée. Il y a aussi les frais reliés au travail d’exécution, par un entrepreneur général en construction s’il y a lieu.

D’autres dépenses peuvent s’ajouter en cours de route, si l’isolation est à refaire, l’installation électrique à être révisée ou le système de chauffage à modifier en raison de l’ajout à la structure existante. L’évaluation foncière de votre demeure sera probablement à la hausse suite à l’agrandissement de votre maison, une augmentation du compte de taxes est à prévoir à court terme.

Une fois ces réponses en main, vous serez en mesure de débuter l’agrandissement de votre maison, que ce soit en y ajoutant une extension, un étage, une véranda, un garage ou même un sous-sol! Les erreurs lors de ce type de rénovation coûtent cher, mieux vaut porter une attention particulière à l’étape de planification et faire appel à des experts. Avec des soumissions écrites, vous protégerez votre porte-monnaie et serez plus en mesure d’apprécier le produit fini.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des