COVID-19: l’Estrie totalise 450 cas, dont 58 dans la MRC de Memphrémagog

Par Dany Jacques
COVID-19: l’Estrie totalise 450 cas, dont 58 dans la MRC de Memphrémagog
Lors de son point de presse quotidien, le premier ministre du Québec a rappelé l’importance de respecter les consignes et de sortir de la maison juste si c’est nécessaire. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Dany Jacques)

CORONAVIRUS. Le nombre de personnes infectées par la COVID-19 a grimpé à 450 en Estrie en date du 2 avril, une augmentation de 46 par rapport à la veille.

L’Estrie demeure au quatrième rang des régions les plus touchées du Québec, derrière Montréal, la Montérégie et Laval. Pour la MRC de Memphrémagog, on dénombre 58 cas, soit 9 de plus que la veille.

Sherbrooke compte le plus grand nombre de cas avec 162.

Suit la Haute-Yamaska (incluant Bromont) qui totalise 95 cas positifs.

La MRC de Coaticook est au bas de la liste avec seulement neuf cas.

Sur le plan provincial, le nombre cas confirmés a augmenté de 583 pour atteindre 6101.

S’ajoutent 25 décès pour totaliser 61 personnes disparues au Québec en raison de la COVID-19.

Le nombre de décès vient de passer de 3 à 4 en Estrie.

Le premier ministre se montre rassurant

Avec 25 décès de plus, bien que ce soit la plus forte augmentation de décès depuis le début de la crise sanitaire, François Legault s’est fait rassurant. «On a beaucoup moins de décès ici qu’aux États-Unis par million d’habitants. Tous les efforts qu’on est en train de faire pour vaincre le virus, ça fonctionne», selon le premier ministre qui rappelle l’importance de toujours garder ses distances et de rester chez soi.

Il a également fait part de la teneur de ses propos lors de la conférence téléphonique avec ses homologues provinciaux et Justin Trudeau qui s’est tenue hier. François Legault souhaite que le partage des stocks canadiens de matériel médical se fasse en proportion des cas et non sur la base de la population. «Il y a plus de cas dans les grandes villes comme Montréal et Toronto», explique-t-il en précisant, qu’actuellement, son gouvernement dispose d’une marge de manœuvre de 8 jours pour, entre autres, les masques N95.

Lors de son point de presse, le premier ministre a par ailleurs indiqué qu’il travaillerait à l’autonomie alimentaire du Québec dans l’avenir.

Au cours de la journée, un programme de 150 millions sera annoncé pour les PME. Ce nouveau fonds sera géré par les MRC.

En collaboration avec Stéphane Lévesque slevesque@lecourriersud.com

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
LuluBruno Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bruno
Invité
Bruno

En passant Bromont fait partie de Brômes Missisquoi pas de la haute Yamaska et Bromont et Granby sont sous l’administration de la Montérégie et non de l’Estrie

Lulu
Invité
Lulu

Il n’y a pas d’erreur, En effet, dans le domaine de la santé, les régions du Québec sont plutôt divisées en 18 régions sociosanitaires.

Lors de la création du CIUSSS de l’Estrie-CHUS le 1er avril 2015, deux MRC se sont ajoutées à la région sociosanitaire de l’Estrie. En plus des sept MRC de l’Estrie, on y retrouve maintenant deux
autres MRC, soit celle de la Haute-Yamaska, où on se situe la ville de Granby, ainsi que la MRC de la Pommeraie, incluant la ville de Bromont. (La Tribune)