La pointe Merry demeure accessible…pour l’instant

Par Dany Jacques
La pointe Merry demeure accessible…pour l’instant
Les autorités demandent aux marcheurs de respecter la règle des deux mètres pour maintenir l’accessibilité des sentiers piétonniers du parc de la Baie-de-Magog. Les autorités songent à mandater des surveillants pour informer davantage ces usagers. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

RÈGLEMENT. Les sentiers piétonniers du parc de la Baie-de-Magog (pointe Merry) seront accessibles pendant la présente crise de la COVID-19, tant et aussi longtemps que les marcheurs respecteront la consigne de la distanciation physique de deux mètres entre chaque individu.

L’objectif de la Ville de Magog est de maintenir l’accès à ce parc, surtout que les sentiers du marais et ceux du parc national du Mont-Orford sont fermés au public. «On garde cet endroit pour que les gens puissent marcher et prendre l’air, comme le recommande le premier ministre Legault», rappelle la mairesse Vicki-May Hamm.

Cependant, elle prévient les usagers de respecter scrupuleusement les règles de sécurité pour éviter une fermeture. Des gens se sont plaints à l’Hôtel de Ville pour dénoncer des marcheurs qui ne respectaient pas la règle des deux mètres entre chaque individu. «La situation demeure encore très tolérable, mais on n’aura pas le choix d’être plus sévère si les comportements se détériorent», ajoute-t-elle.

Mme Hamm suggère aussi de marcher dans les quartiers résidentiels pour réduire le nombre de personnes au parc de la Baie-de-Magog.

Des amendes variant de 1000 $ à 6000 $ pour les récidivistes

La Régie de police de Memphrémagog (RPM) suit également ce dossier de près. Sylvain Guay, un récent retraité qui effectue un retour pour épauler ses confrères, souhaite aussi maintenir l’accès aux sentiers aménagés sur les rives du lac Memphrémagog.

Il mentionne que les policiers ont déjà émis quelques recommandations à des marcheurs afin de faire respecter la règle des deux mètres. «On se concentre sur les groupes qui se rapprochent entre eux, mais on n’achale par les couples ou les familles qui se tiennent par la main et qui vivent sous le même toit», précise-t-il.

La RPM prévient toutefois que la situation se corsera pour les marcheurs qui recevront un second avertissement. Il sera facile de les repérer, car leurs noms seront colligés dans un registre. Les «récidivistes» écoperont d’une amende variant de 1000 $ à 6000 $.  «On ne souhaite pas se rendre à l’étape des infractions, spécifie-t-il. Voilà pourquoi on demande la collaboration de tous.»

 

 

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
michel gagnon Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
michel gagnon
Invité
michel gagnon

Magog cour après le trouble !le monde ne respecte pas les demandes des gouvernements comme la location de condo au club azur ca continue comme ci rien n’était je suis inquiet .