Les revêtements extérieurs en bois : un entretien simple, mais nécessaire

Les revêtements extérieurs en bois : un entretien simple, mais nécessaire
Conceptual house composed of DIY and construction tools on hardwood flooring, top view

Les revêtements extérieurs en bois comportent de nombreux avantages pour les propriétaires, dont leur faculté exceptionnelle d’isolation et leur faible empreinte écologique, mais certains hésitent encore à avoir recours à ce matériau de revêtement naturel. La plupart du temps, ce que les propriétaires redoutent le plus, c’est l’entretien requis par ce type de revêtement extérieur. Cependant, ces craintes sont le plus souvent infondées et s’il est bel et bien nécessaire, l’entretien d’un revêtement extérieur un bois est moins exigeant que ce qu’en pense la majorité des propriétaires réticents à faire le saut.

Revêtement en bois : vigilance

Le conseil suivant est vrai pour les revêtements extérieurs en bois, mais aussi pour tous les types de revêtement : pour éviter que de petits problèmes en deviennent des gros, mieux vaut prévenir que guérir. Sans être constamment à l’affût des moindres éclats, signes de pourriture ou de moisissure, il est judicieux d’observer son revêtement quelques fois par années. Par exemple, on peut inspecter son revêtement au printemps, lorsque la neige a fondu, et à l’automne, afin de prévenir tout défaut que l’hiver pourrait aggraver.

Revêtement égratigné, écaillé ou enfoncé

Si lors d’une de vos inspections, ou si vous remarquez tout simplement que le fini de votre revêtement extérieur à égratigné, écaillé ou enfoncé à un endroit, mieux vaut y remédier dès que possible en utilisant une teinture protectrice par exemple. Les zones égratignées, écaillées ou enfoncées deviennent des points faibles où de plus graves problèmes sont susceptibles d’apparaître.

Vérifier la saleté

Il est tout à fait normal que de la saleté s’accumule sur les murs extérieurs de votre maison. Cependant, si celle-ci n’est jamais délogée et que le revêtement n’est jamais nettoyé, la saleté pourrait donner lieu à l’apparition de moisissures. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’enlever cette saleté à l’aide d’un boyau d’arrosage, et si ça ne suffit pas, vous pouvez utiliser d’une brosse à poils souples et d’un peu d’eau.

Moisissure

Les moisissures sont des microorganismes qui se développent dans des milieux humides. Elles vivent en colonie et prolifèrent, prenant l’apparence de taches noirâtres pouvant être confondues avec de la saleté. Plus difficile à déloger que la saleté, il faut le plus souvent utiliser une brosse à poils souples pour s’en débarrasser. Il est impératif de repérer la moisissure le plus tôt possible et celle-ci doit absolument être éliminée.

Le bois est un matériau sensible à la pourriture

Comme tout revêtement extérieur, le bois n’est pas à l’abri des impacts pouvant l’abîmer ni des colonies de moisissures pouvant s’y développer. De plus, un bois n’ayant pas été traité de façon adéquate par le fournisseur, que ce soit par torréfaction ou par traitement chimique, peut pourrir si la situation n’est pas détectée à temps. Toutefois, si le fournisseur est prévenu dès l’apparition des premiers signes de pourriture, la garantie du fabricant couvre la plupart du temps ce désagrément.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des