Ancienne filature de la Dominion Textile à Magog: une valorisation suivra la démolition

Par Dany Jacques
Ancienne filature de la Dominion Textile à Magog: une valorisation suivra la démolition
(Photo : Gracieuseté)

IMMOBILIER. La démolition partielle de l’ancienne filature de la Dominion Textile pavera la voie à une mise en valeur de cette ancienne usine magogoise.

Tel est l’objectif de Patrick Léo Dupont, le porte-parole d’Armco Immobilier, l’entreprise mandatée par le propriétaire Anahid Hospitality Management pour procéder à la transformation et la conversion de cet ancien complexe de textile.

«Nous souhaitons ériger un concept immobilier et commercial, mais nous devons d’abord connaître l’état du bâtiment principal construit en 1883», explique M. Dupont.

Si la Ville accepte la demande de permis, Armco procédera à la démolition de quelques bâtiments entourant et camouflant l’ancien bâtiment principal. Il s’agit essentiellement d’annexes ajoutées au fil des ans. Elles sont situées en bordure de la rivière Magog et à l’extrémité sud de l’ancienne filature. L’enveloppe beige couvrant l’extrémité ouest serait aussi retirée si la Ville autorise la suite du dossier. Cet exercice pourrait durer trois mois.

Tous les autres bâtiments situés en bordure de la rue Principale Est seraient également démolis, mais dans une autre étape, spécifie M. Dupont. «On va tout faire pour valoriser ce site historique si les conditions sont rassemblées, ajoute-t-il. Mais nous n’avons aucun plan ni projet de déposé jusqu’à maintenant, car il nous manque des informations. Il faut supprimer des bâtiments et dégarnir des façades pour aller vérifier l’état de l’immeuble principal.»

Dupont souhaite rassembler, rallier et sécuriser la population pour réaliser ce projet étape par étape. «Armco Immobilier a les capitaux nécessaires pour investir dans cette métamorphose, car il s’agit de l’un des plus importants développeurs immobiliers au pays, détaille-t-il. Notre entreprise veut développer et souhaite devenir propriétaire du futur site.»

Sans trop s’avancer, M. Dupont croit que le futur bâtiment, une fois transformé, pourrait héberger des retraités de 55 ans et plus. Les présents règlements de zonage autorisent également la vocation commerciale.

Dupont assure l’entière collaboration de son entreprise pour réaliser des travaux dans les règles de l’art. «On accepte d’améliorer l’état général et la sécurité des lieux pour obtenir le permis, spécifie-t-il. On ceinturera aussi l’ancienne usine pendant les travaux pour sécuriser le chantier, tout en y donnant un accès très limité.»

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
patrick mckelvey Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
patrick mckelvey
Invité
patrick mckelvey

enfin quelque chose qui a du bon sens