Une motoneige «flambant neuve» retirée des eaux

Par Patrick Trudeau
Une motoneige «flambant neuve» retirée des eaux
La première motoneige submergée a été retirée des eaux du lac Magog en début d'après-midi, aujourd'hui (lundi). (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

NAUFRAGE. C’est avec un léger pincement au cœur que les «rescapés» du lac Magog ont assisté cet après-midi au renflouement des premières motoneiges qui ont échoué au fond du plan d’eau, samedi dernier en milieu de soirée.

Pas moins de six motoneiges ont été englouties lors de cette randonnée qui a bien failli tourner au cauchemar, mais qui n’aura heureusement fait aucune victime.

Le premier véhicule à toucher la terre ferme, vers 13 h, appartenait à Kevin Beauchesne, l’un de ceux ayant été sauvés in extremis par ses copains. Comme c’est souvent le cas en pareilles circonstances, son engin devrait être récupéré par les assurances et retiré de la circulation.

«Elle était pratiquement neuve, puisque c’était seulement ma troisième sortie de l’hiver. Et en plus, elle ne pourrait pas être plus propre», a rigolé le jeune homme, en faisant allusion à son séjour d’une quarantaine d’heures dans l’eau.

Kevin Beauchesne (au centre) a dû faire le deuil de sa motoneige qui avait à peine trois sorties à son actif. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Après avoir vécu des moments difficiles, plusieurs membres du groupe de 11 personnes avaient retrouvé le sourire, au moment d’assister aux opérations de renflouement.

«Quand je suis arrivé chez moi, j’avais juste le goût de serrer mes deux enfants dans mes bras. Moi, j’ai réussi à arrêter à temps et à ne pas me retrouver à l’eau. Mais les images des autres nous restent en tête. Aujourd’hui (lundi), on est plus détendu et ça nous fait même du bien d’en rire», avoue Sabrina Gordon, de Sherbrooke.

Mme Gordon a aussi tenu à mettre en lumière l’intervention d’une de ses collègues, Valérie Caron, qui a littéralement «sorti de l’eau» l’un des cinq naufragés. «Je ne sais pas comment elle a fait pour l’agripper aussi solidement. Mais je sais qu’elle lui a probablement sauvé la vie», ajoute-t-elle.

Au moment d’écrire ces lignes, l’opération de renflouement des six motoneiges se poursuivait au lac Magog et on avait bon espoir de récupérer tous les véhicules d’ici la fin de la journée.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des