Le Festival du cinéma du monde débarque dans Memphrémagog

Par Vincent Cliche
Le Festival du cinéma du monde débarque dans Memphrémagog
Le président du Festival du cinéma du monde de Sherbrooke, Pierre Javaux, le directeur du service du développement économique à la MRC de Memphrémagog, Jean Hogue, de même que l'agente de mobilisation et de développement en immigration à la MRC de Memphrémagog, Christella Tchicaya, ont dévoilé les grandes lignes du tout nouveau volet «Sur la route» de l'événement, dont les activités auront lieu au Cinéma Magog. (Photo : Le Reflet du Lac – Vincent Cliche)

ÉVÉNEMENT. Le volet «Sur la route» du Festival du cinéma du monde de Sherbrooke grandit pour atterrir à Magog. L’événement, qui aura lieu les 7 et 8 février prochains, est né d’une collaboration avec la MRC de Memphrémagog et mettra de l’avant la thématique du «vivre ensemble».

Mandataire d’un programme de mobilisation et de diversité, la MRC de Memphrémagog a ciblé le cinéma pour tenter de tisser de nouveaux liens avec les différentes communautés vivant sur son territoire. «On souhaite améliorer le vivre ensemble et encourager le rapprochement interculturel, note le directeur du service du développement économique de l’organisme, Jean Hogue. On cherchait une activité mobilisatrice et le cinéma nous est apparu comme le médium qui semblait le mieux répondre à cet appel.»

Dans leurs démarches, la MRC s’est unie au Festival du cinéma du monde de Sherbrooke. Son président, Pierre Javaux, apprécie de voir l’événement ajouter un second arrêt à son volet «Sur la route». «Nous avons connu un beau succès à Lac-Mégantic il y a quelques années, lance-t-il. Je me réjouis toujours de voir qu’on peut offrir notre expertise à l’extérieur de Sherbrooke.»

Programmation

Lors de la conférence annonçant l’événement tenue le 21 janvier dernier, on en a également profité pour lever le voile sur la programmation. Le festival ouvrira avec la projection du film de Louise Archambault, «Il pleuvait des oiseaux», le 7 février, à 17 h. «Un tapis rouge, des bouchées, des rafraîchissements et un photomathon attendent les invités», décrit l’agente de mobilisation et de développement en immigration à la MRC de Memphrémagog, Christella Tchicaya.

Des échanges et des débats suivront les projections du documentaire «La maison des Syriens» (8 février, 10 h) et du film «La langue est donc une histoire d’amour» (8 février, 13 h).

Un volet familial a également été ajouté avec la présentation de courts métrages familiaux tirés de l’Office national du film du Canada, le 8 février, à 15 h 30.

Toutes les activités du festival sont gratuites. Il est cependant obligatoire de s’inscrire pour y participer en visitant le site fcms.ca/surlaroute.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des