Mobilisation des forces contre le projet de loi 40

Par le reflet du lac
Mobilisation des forces contre le projet de loi 40
Ils étaient nombreux à manifester symboliquement leur appui à la démocratie scolaire en signant une déclaration au ministre de l'Éducation. (Photo : Gracieuseté)

ÉDUCATION. Une mobilisation de plusieurs intervenants de différents milieux s’est déroulée du côté de Sherbrooke, le 24 janvier dernier, afin d’appuyer la démocratie scolaire et contrer le projet de loi 40 du gouvernement Legault.

L’ex-président de la Conférence régionale des élus de l’Estrie, Maurice Bernier, la députée de Sherbrooke et porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière d’éducation, Christine Labrie et l’homme d’affaires Jocelyn Thibault ont uni leur voix au Regroupement des commissions scolaires afin de demander au gouvernement le maintien de cette institution et la convocation d’une vaste consultation des parties prenantes sur l’avenir du réseau public d’éducation et de sa gouvernance.

«C’est un mauvais projet de loi et le gouvernement devrait reculer et convoquer toutes les parties prenantes sur l’avenir du réseau public d’éducation et de sa gouvernance», tranche le président de la Commission scolaire des Hauts-Cantons et porte-parole du Regroupement des commissions scolaires de l’Estrie, Yves Gilbert.

Lors du point de presse du 24 janvier dernier, M. Gilbert a invité les appuyeurs présents à manifester symboliquement leur appui à la démocratie scolaire en signant une déclaration au ministre de l’Éducation avec les différentes demandes du comité.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des