Tribune libre: l’état de la petite maison blanche d’Orford

Par le reflet du lac
Tribune libre: l’état de la petite maison blanche d’Orford
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

Je me suis déjà prononcé en faveur de la sauvegarde de la petite maison blanche d’Orford et son intégration à une alternative au projet de pavillon communautaire proposé par la municipalité.

J’ai pu obtenir une copie des rapports d’inspection sur lesquels se base la municipalité pour justifier la démolition ou la « déconstruction ».  Le plus récent date de 2014 et visait à établir les interventions à réaliser au niveau de la mise à niveau de la conformité du bâtiment pour un usage public. Pratiquement toutes les interventions ont été mises en place par la municipalité.

Quant à celui de 2012, il s’agit d’une inspection visuelle sommaire de type « inspection préachat ». Le résumé de la condition générale de la propriété fait état de l’âge du bâtiment, d’un budget à prévoir pour le remplacement ou le rafraichissement de certaines composantes et de réparations majeures concernant les fondations, voire le remplacement de celles-ci. À aucun moment on n’indique que le bâtiment menace ruine ou doit être démoli.

Ce type de rapport, n’a rien à voir avec le type d’expertise qui serait nécessaire en vue d’une transformation ou d’une réutilisation. Si on se dit préoccupé par la préservation du patrimoine, le fait de s’appuyer sur ce genre de rapport datant de 2012 manque totalement de sérieux.

J’ai pu visiter le bâtiment la semaine dernière et la situation ne semble pas pire que celle observée en 2012, au contraire les interventions réalisées par la municipalité depuis 2014 permettent que le bâtiment soit ouvert au public.

Bien que les fondations présentent des défaillances importantes (celles-ci pouvant exister depuis des années, voire des décennies), la charpente de bois des planchers, des murs et de la toiture ne présente pas de signe alarmant d’affaissement. Vue de l’extérieur, la petite maison est bien droite. Il me semble qu’on peut difficilement parler d’instabilité de la charpente.

Sur la question de moisissures, je cite ce court passage portant sur l’intérieur du bâtiment « Nous avons constaté la présence de moisissures. Les moisissures sont dommageables pour la santé et doivent être nettoyées. … » On ne dit pas où on a fait l’observation ni son ampleur. J’espère qu’on a fait un bon ménage et je n’imagine pas que la municipalité aurait laissé ce bâtiment ouvert au public si cela avait présenté un risque pour la santé de ses occupants.

L’argument de la « déconstruction » invoqué par la municipalité est lui-même un aveu d’une valeur à récupérer. Personnellement je crois que la charpente de bois et une grande partie de l’enveloppe extérieure du bâtiment doivent être conservées, solidifiées au besoin, rénovées et être récupérées intégralement dans un projet d’agrandissement. Je souhaite que tout cela soit vérifié et confirmé, je l’espère, par des experts reconnus et compétents en matière de conservation du patrimoine.

 

Denis Tremblay

Citoyen d’Orford

Amateur d’histoire et de patrimoine

B. Arch.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des