Rétro 2019: le Parc fait de l’œil aux adeptes de vélo de montagne

Par Pierre-Olivier Girard
Rétro 2019: le Parc fait de l’œil aux adeptes de vélo de montagne
L'inauguration des sentiers de vélo de montagne et l'annonce des investissements majeurs à venir ont été faites le 2 juillet dernier. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives/Vincent Cliche)

RÉTRO. Les adeptes de vélo de montagne ont pu lâcher leur fou plus que jamais dans la région, l’été dernier, avec l’ouverture des premières pistes au parc national du Mont-Orford.

Alors que d’autres montagnes estriennes ont déjà emboîté le pas depuis quelques années, le parc du Mont-Orford s’est fait attendre avant de se lancer dans cette aventure sur deux roues. Pourtant, les gestionnaires ont vite constater l’engouement, alors que les cinq sentiers totalisant 12 km ont été pris d’assaut dès leur ouverture.

Et l’expérience de ce projet-pilote a été à ce point concluante qu’une deuxième phase pour agrandir ce terrain de jeu est prévue au cours des prochains mois. L’investissement projeté de plus de 800 000 $ permettra aux cyclistes de profiter d’une vingtaine de kilomètres de tracés supplémentaires, et ce, dès l’automne 2020.

Le Parc veut ainsi se positionner comme une destination de choix pour le vélo de montagne. Le député Gilles Bélanger rêve même d’y voir une centaine de kilomètres de sentiers d’ici les dix prochaines années, lui qui s’inspire des montagnes emblématiques dans le domaine comme Burke, au Vermont.

Une autre nouveauté des derniers mois a été la piste multifonctionnelle de 10,6 km reliant les secteurs Stukely et Fraser, toujours dans le parc national du Mont-Orford. Un segment qui est plus familial et qui peut aussi bien se faire à vélo qu’à la marche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires