Alain Vanden Eynden veut inspirer les jeunes entrepreneurs

Par Patrick Trudeau
Alain Vanden Eynden veut inspirer les jeunes entrepreneurs
Les différents intervenants régionaux ont procédé au lancement du Défi OSEntreprendre Estrie, le 4 décembre dernier. De gauche à droite: Jolyanne Latulippe (CTEQ), Isabelle Lodge (resp. régionale), Francis Richer (MRC des Sources), Isabelle Beaudoin (SADC région de Mégantic), Marie-Claude Lamoureux (MRC de Coaticook), Alain Vanden Eynden (porte-parole), Mélanie Chartré (MRC du Val Saint-François), Jean Hogue (MRC de Memphrémagog), Émilie Gagnon (MRC de Memphrémagog), Joëlle Guay (Cégep de Sherbrooke) et Geneviève Boulanger (CS des Hauts-Cantons). (Photo : gracieuseté)

CONCOURS. L’homme d’affaires magogois Alain Vanden Eynden a donné le coup d’envoi du 22e Défi OSEntreprendre Estrie, au cours des derniers jours, en invitant les jeunes entreprises à y soumettre leur candidature.

Le chocolatier bien connu a été nommé porte-parole de ce concours qui s’adresse aux nouveaux entrepreneurs, et qui a permis, au cours des dernières années, de faire connaître différentes entreprises locales telles que Purpop, À la canne blanche et le Rucher boltonnois.

Propriétaire de Chocolats Vanden Eynden et en affaires depuis 33 ans avec son épouse et complice Danielle Lalous, Alain Vanden Eynden avait lui-même remporté le prix Jeune entreprise de l’Estrie en 1988, alors qu’il dirigeait Le Panier à pain. «J’ai tout appris sur le terrain et je suis honoré d’avoir été choisi comme porte-parole du Défi OSEntreprendre pour partager mon expérience. Je veux dire aux jeunes d’oser. Vous allez en être fier», a-t-il lancé.

«Être entrepreneur, c’est être passionné par ce que l’on fait, tous les jours. Moi, je me lève tous les matins avec la passion, et je souhaite à tous ceux qui ont l’entrepreneuriat en eux de vivre ça. La réussite, ce n’est pas de s’acheter une Mercedes. La réussite, c’est le succès de son entreprise et de son rêve», a fait valoir ce commerçant qui est grandement impliqué dans la communauté de Magog-Orford.

 

 

Trois catégories

L’an dernier, le Défi OSEntreprendre Estrie a accueilli une centaine de candidatures dans ses trois volets, soit 55 projets scolaires, 42 pour la création d’entreprise et six pour le volet Réussite (entreprises ayant déjà participé au Défi et qui sont toujours en affaires après 5 ans).

Les entrepreneurs qui souhaitent participer à l’édition 2020 ont jusqu’au 10 mars prochain pour déposer leur dossier de candidature. Le formulaire est disponible en ligne au osentreprendre.quebec

Une activité de remise de prix aura lieu en avril prochain et on y distribuera quelque 25 000 $ en bourses parmi les différents gagnants régionaux.

Rappelons que l’entreprise À la canne blanche, qui a été lancée par deux entrepreneurs aveugles de Stukely-Sud et qui s’était préalablement inscrite au concours régional, a reçu le prix Coup de cœur du public sur la scène nationale au printemps dernier.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Alain Vanden Eynden veut inspirer les jeunes entrepreneurs Le Reflet du Lac Lire Plus […]