Magog: avenir incertain pour l’arrêt obligatoire Principale/Belvédère

Par Pierre-Olivier Girard
Magog: avenir incertain pour l’arrêt obligatoire Principale/Belvédère
L'arrêt obligatoire facilite notamment la sortie des véhicules et des piétons arrivant du chemin Belvédère. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

SIGNALISATION. Installé temporairement durant les travaux du centre-ville, l’arrêt obligatoire à l’intersection des rues Principale Est et Belvédère demeurera finalement en place, au moins jusqu’au début 2020, le temps que la Ville de Magog statue sur son avenir.

Le conseil municipal devra se pencher sur ce dossier au retour des Fêtes, à savoir s’il vaut mieux conserver ou non cette nouvelle signalisation.

Comme le soutient Marco Prévost, directeur de l’environnement et de l’aménagement du territoire à la Ville de Magog, les avis recueillis auprès des citoyens sont très divergents à ce sujet. «Il y a des gens qui sont contents et d’autres qui ne le sont pas du tout, principalement en raison du fait que l’arrêt occasionne des retards. Quand il n’y a pas de trafic, c’est tel que tel. Mais lors des périodes de pointe, les matins et les soirs, il est déjà arrivé d’avoir des files de véhicules jusqu’en avant de la Dominion Textile», constate le directeur.

Initialement, Marco Prévost rappelle que ce changement a été mis en place lorsque le centre-ville était complètement fermé à la circulation. L’idée était de sécuriser cette artère se trouvant près du pont Michigan, où une bonne partie de la circulation était redirigée. «C’est vrai que des citoyens souhaitaient avoir un arrêt à cet endroit depuis quelques années. Par contre, cet ajout n’a pas été fait à la suite de leur demande, mais bien dans la cadre de la revitalisation», tient à préciser le gestionnaire.

Évidemment, plusieurs critères établis par le gouvernement du Québec sont considérés dans ce genre d’analyse, comme le nombre de véhicules et la visibilité. Toutefois, la Municipalité détient le plein pouvoir sur le résultat final. «Si le conseil juge que c’est mieux de le conserver, malgré les inconvénients, il le sera», conclut Marco Prévost.

Partager cet article

3
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Mailhot GillesPatrick LangloisJ. Lalancette Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
J. Lalancette
Invité
J. Lalancette

Encore un débat qui perdure inutilement alors des projets importants moisissent sur place par manque d’attention ou de compétences. L’absence d’une gestion rationnelle de la circulation automobile est évidente sur l’ensemble du territoire au point tel que le succès de la revitalisation du centre-ville en sera bientôt compromis. Alors, comme à l’habitude il faudra consulter les experts en la matière, soit le laitier, le boucher ou le barbier.

Patrick Langlois
Invité
Patrick Langlois

L’arrêt obligatoire à ce coin de rue est une chose nécessaire et souhaitée. La ville de Magog doit se positionner sur l’enjeu de la place de l’auto dans sa ville et la sécurité des piétons. Avez-vous déjà essayé de traversé la rue Principale, à cette hauteur, à l’heure de pointe avant que l’arrêt obligatoire y soit installé? J’emprunte souvent ce coin de rue pour aller marcher sur la piste cyclable qui longe la rivière, le nombre de fois où j’ai failli être renversé par un conducteur qui ne respectait pas la priorité accordée aux piétons se compte par dizaines. D’autre… Read more »

Mailhot Gilles
Invité
Mailhot Gilles

Moi j’aime mieux avoir un arrêt à cet endroit. Avec la rue Principale ouverte les files d’attente seront bien moins longue mais la sécurité sera au rendez-vous.