Projet de loi entourant la location court terme: un citoyen met en garde la Ville de Magog

Par Pierre-Olivier Girard
Projet de loi entourant la location court terme: un citoyen met en garde la Ville de Magog
Albert Ouellet a interpellé les élus lors de la période de questions, le 2 décembre dernier. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

HÉBERGEMENT. Un citoyen de Magog met en garde la Ville de Magog face au projet de loi du gouvernement Legault qui vise à modifier les règles entourant la location de courte durée.

Albert Ouellet fait partie des citoyens qui ont dû endurer les activités d’apparence commerciale d’une voisine du secteur Venise, qui louait sa résidence sur une base régulière. Selon le citoyen, qui a interpellé les élus à ce sujet le 2 décembre dernier, la propriétaire visée réussissait à louer pour plus de 150 nuitées en seulement un mois.

Même si la Ville de Magog a obtenu un jugement en faveur dans ce dossier, le résident craint que le projet de loi du gouvernement incite d’autres propriétaires à se lancer dans l’hébergement touristique. «Le gouvernement veut permettre la location court terme, comme Airbnb, dans les résidences principales, déplore Albert Ouellet. De plus, les Municipalités ne pourront plus intervenir pour l’interdire par un règlement de zonage. Donc, tout le monde va pouvoir louer sa résidence, sans que les Villes puissent faire quelque chose. Il faut informer la population, car ça passe actuellement sous le radar.»

Albert Ouellet craint que ce problème, «qui n’est pas du tout plaisant pour les voisins», risque de s’aggraver si le projet de loi est adopté tel quel. Il demande aux élus de faire pression pour renverser la vapeur. «La Municipalité doit intervenir vivement avec les autres instances pour s’assurer qu’on ne perde pas le pouvoir de zoner chez nous. S’il faut que le gouvernement applique cette nouvelle mesure à l’ensemble du Québec, on se retrouvera avec des municipalités sans âme, où les activités économiques et sociales seront contrôlées par le gouvernement provincial», craint-il.

 

«C’est inacceptable»

À ce sujet, la mairesse Vicki-May Hamm s’est dite tout aussi préoccupée par ce qui se trame. Elle a d’ailleurs fait savoir qu’elle et ses confrères élus de la province comptent défendre leur point de vue lors de l’étude du projet de loi, prévue en janvier prochain.

«Tant pour l’Union des municipalités du Québec que la Fédération québécoise des municipalités, c’est inacceptable puisque l’usage de zonage, c’est notre compétence», a-t-elle répondu au citoyen.

«En plus, nous l’avons appris en travaillant des dossiers de location illégale. On se bat pour défendre l’intérêt des citoyens et de l’autre côté, on se fait dire que c’est l’intention du gouvernement. Non, ça ne passe pas, c’est certain», a conclu la première magistrate.

Partager cet article

4
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Phylippe CharronPierre theoretCarole DécariePascal Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pascal
Invité

Bonjour M. Ouellet, Je me présente Pascal Bolduc propriétaire d’un gîte ( légal) à Magog AU VIRAGE B&B et sur le conseil administration de l’association des gîtes de Magog-Orford ( AGTMO ). Pour votre information en plus Revenu Québec à partir de février 2020 avec la nouvelle loi sur la location à court terme, les gens qui sont sur des plates formes web comme AIRBNB FACEBOOK KIJIJI etc. les municipalités ne seront pas autorisées à imposer aux hôtes partageant leur résidence principale des taxes sur les propriétés non résidentielles et des taxes d’affaires. Les municipalités ne seront pas autoriser à… Read more »

Phylippe Charron
Invité
Phylippe Charron

Bonjour M.Bolduc, contactez-moi dès que possible merci!

Carole Décarie
Invité
Carole Décarie

Une pétition devrait être mise en ligne contre ce projet…nous vivons l’enfer avec ces locations à court terme…merci

Pierre theoret
Invité
Pierre theoret

C est un grave problème dans toute les municipalités, et si en plus notre chèr gouvernement du Q.C est d accord avec cette nouvelle loi irreectueuse des citoyens québécois, allons vers l opinion publique (télévision, radio, journaux, et protections vivement contre cette proposition stupide