Priscillia Quirion: un antidote contre la grisaille d’automne

Par Patrick Trudeau
Priscillia Quirion: un antidote contre la grisaille d’automne
Priscillia Quirion livre les prévisions météo chaque soir à des dizaines de milliers de téléspectateurs. (Photo : gracieuseté)

TÉLÉVISION. Avec sa personnalité tout aussi éclatante que sa chevelure, Priscillia Quirion risque d’apporter beaucoup de couleur dans son rôle de présentatrice météo à TVA Sherbrooke. Et avec la grisaille d’automne qui s’amène, personne ne va s’en plaindre.

Depuis le 27 septembre dernier, la Magogoise de 27 ans est officiellement la nouvelle «Miss Météo» de la station de télé sherbrookoise.

Un emploi qui ne faisait assurément pas partie de son plan de carrière, surtout que son expérience d’animation télévisuelle se limitait à quelques chroniques à NousTV Magog. «J’ai toujours été un peu masochiste dans mes expériences de vie. Bien que je ressente le syndrome de l’imposteur, parce que je ne possède pas de formation dans ce domaine, j’ai accepté de me lancer dans cette aventure à pieds joints», explique la flamboyante jeune femme, avec sa verve habituelle.

«C’est un apprentissage gigantesque auquel j’ai droit, et la plupart du temps en direct. Ce n’est pas naturel pour moi d’entendre quelqu’un me parler dans l’oreillette, pendant que je livre mes prévisions météo», avoue-t-elle en riant.

 

De la télé locale à Ici Radio-Canada

Ironiquement, ce sont ses apparitions à la télé locale de Magog qui lui ont permis de gravir l’échelon supérieur. «Un dirigeant d’Ici Radio-Canada Estrie a vu mes chroniques «sur le câble» et il m’a offert un poste de remplacement à la radio durant la dernière période estivale. J’ai vraiment apprécié ces quelques semaines, qui m’ont donné la chance d’acquérir beaucoup d’expérience», laisse entendre la sympathique animatrice.

Courtisée ensuite par TVA, elle accepte finalement de devenir la présentatrice météo du bulletin de 18 h, et de s’occuper simultanément du volet culturel.

«J’aime tout ce qui touche à la culture, mais il y a aussi bien d’autres secteurs qui m’intéressent. Lors de mes interventions, j’essaie d’être présente dans les événements qui collent à l’actualité, qu’ils soient culturels ou non.»

Reconnue pour sa personnalité enjouée,Priscillia Quirion essaie de transposer sa joie à vivre à l’écran, sachant que c’est sans doute ce qui lui a ouvert des portes jusqu’à maintenant. «Je veux assurément être la même personne qu’on voit à la télé que celle qu’on côtoie dans la vraie vie. Je suis d’ailleurs étonnée de voir à quel point les gens de Magog me suivent et sont heureux pour moi. Les réactions sont très positives à mon égard sur mes réseaux sociaux», se réjouit-elle.

Grâce à son horaire allégé (une vingtaine d’heures par semaine), l’ancienne participante de La Voix peut continuer d’alimenter ses autres passions comme la chanson et l’animation. «J’ai l’intention de continuer à faire des spectacles ou encore animer différents événements. Je ne veux pas être catégorisée à un seul domaine. D’ailleurs, mes expériences précédentes me servent dans mon nouvel emploi. Grâce à la musique, j’ai développé un sens du chrono et du timing qui est essentiel en télévision», fait-elle valoir.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des