Les différents types d’emballages alimentaires

Les différents types d’emballages alimentaires
Coffe cup and paper bag on wooden table in modern cafe. 3d rendering

On peut classer les emballages alimentaires selon deux classements différents : le classement par type de matériau d’emballage et le classement par fonction de l’emballage.

 

Le classement par type de matériau d’emballages

 

Il existe plusieurs matériaux de base pouvant servir à l’emballage alimentaire. Rapidement, il est possible de nommer le papier, le plastique, le verre, le métal et le bois. Mais, on peut aussi penser au tissu (par exemple pour remplacer les sacs de plastique) ou au filet pour transporter les fruits et légumes.

 

Chaque type de matériau est en soit un groupe pouvant être redivisé en sous-catégories. Ainsi, le métal peut être un matériau d’emballage à usage unique si on pense aux conserves, mais il peut aussi être un matériau à vocation réutilisable lorsqu’un pot en métal est amené par le consommateur pour y mettre un produit en vrac.

 

Aussi, chaque matériau peut être combiné à un autre pour former un produit composite impossible à classer dans la catégorie d’un type de matériau ou d’un autre. Un bon exemple en est les contenants de lait qui combinent le papier et le plastique pour rendre le contenant imperméable ou encore les contenants de jus de fruits qui combinent le papier, le plastique et l’aluminium pour augmenter l’asepsie.

 

La présence du bois dans la liste de matériau vous a peut-être surpris. Mais, il ne faut pas oublier que les produits alimentaires ne poussent pas à l’épicerie. Ils ne voyagent pas que des rayons jusqu’à notre cuisine. Ils doivent d’abord être transportés à l’épicerie en très grandes quantités. Les fruits, les légumes, les boîtes de conserve, les boîtes de carton, des bouteilles et autres sont généralement transportés par palettes (en bois) entières. Heureusement, celles-ci sont réutilisables.

 

Le classement par fonction de l’emballage

 

Il regroupe les raisons pour lesquelles les produits alimentaires sont emballés. On peut penser à la préservation physique des aliments, la protection (contre les chocs, la lumière, les agressions physico-chimiques), l’asepsie, la prolongation de la conservation, la contention, la division en portions (ou en différentes quantités), l’ajout d’informations, la publicité…

 

La facilitation du transport, par exemple lorsqu’un emballage regroupe plusieurs unités du produit alimentaire déjà habillées d’un emballage, est une fonction souvent décriée comme étant du suremballage plutôt qu’une simple sous-catégorie d’emballage.

 

Ces différentes catégories de fonctions ne peuvent pas seulement être recoupées avec le type de matériau utilisé. Cela s’explique parce que les produits alimentaires n’ont pas toutes les mêmes caractéristiques. Ainsi, si les oranges ont une pelure qui assure leur préservation et leur asepsie et peuvent ainsi se passer d’emballage, il en va tout autrement du lait. Non seulement ce dernier ne peut pas être transporté sans emballage, mais l’emballage est essentiel pour préserver la qualité et la salubrité du produit très sensible à la présence de bactéries.

 

Reconnaître les différentes fonctions de l’emballage alimentaire est essentiel pour juger de la pertinence d’un emballage.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des