Le maire Leblond écope d’une suspension de 15 jours sans salaire

Par Dany Jacques
Le maire Leblond écope d’une suspension de 15 jours sans salaire
Le maire de Stukely-Sud, Patrick Leblond. (Photo : gracieuseté)

DÉONTOLOGIE. La Commission municipale du Québec (CMQ) impose une suspension sans solde de deux semaines au maire de Stukely-Sud, Patrick Leblond.

Le juge spécialisée en déontologie municipale, Thierry Usclat, a rendu sa décision le 10 octobre dernier, quelques jours après que M. Leblond ait reconnu deux manquements relatifs au Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de sa propre municipalité.

Il impose 15 jours à chacune des fautes, mais il permet aussi à M. Leblond de purger les deux suspensions de manière concurrente et simultanée, soit un total de 15 jours à compter du 17 octobre.

Le jugement stipule que le premier magistrat est suspendu de ses fonctions de maire et de membre du conseil municipal sans rémunération, allocation ou tout autre somme qu’il pourrait recevoir de la Municipalité ou d’un autre organisme sur lequel il siège à titre de membre du conseil.

Rappelons que Patrick Leblond a omis de mentionner son intérêt au sujet de deux résolutions visant une validation architecturale pour la construction de bâtiments sur le Domaine des Cantons, une entreprise lui appartenant.

De plus, lors de cette même séance, il n’a pas quitté son siège et la salle des délibérations au moment de l’adoption de ces résolutions. Il n’a cependant pas voté.

L’une des résolutions visait à autoriser la construction d’une maison modulaire modèle appartenant au Domaine des Cantons.

La seconde portant sur la construction d’une maison modulaire et d’une remise pour une autre personne sur la même propriété.

Le juge Usclat accepte la recommandation commune de sanction des deux parties, tout en soulignant quelques facteurs atténuants pour expliquer sa décision. Il rappelle que M. Leblond n’a pas voté sur les résolutions, qu’il a collaboré à l’enquête et que les admissions de culpabilité évitent de tenir une audience.

 

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des