Avec deux livres, Jérémy Parent veut faire briller les gens

Par Pierre-Olivier Girard
Avec deux livres, Jérémy Parent veut faire briller les gens
Jérémy Parent invite la population en grand nombre le 14 novembre prochain, au Théâtre Magog, lors du lancement de ses deux premiers livres. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

CULTURE. Gestionnaire de carrière, Jérémy Parent se lance dans quelque chose de complètement nouveau en présentant ses deux premiers romans, dont un pour les enfants. Un saut dans l’inconnu qui lui procure, pourtant, le sentiment d’être plus que jamais dans son élément.

Ayant été à la tête notamment de la Fête des vendanges et de la Chambre de commerce Magog-Orford, Jérémy Parent a toujours adoré le contact avec le public. Ces échanges professionnels, et parfois plus personnels, ont donné une direction au travail qu’il accomplissait.

Le processus d’écriture qu’il a traversé ces trois dernières années, qui aboutit maintenant au dévoilement public de ses efforts, abonde dans le même sens.

Pour lui, raconter son histoire dans «Sortir de l’ombre et briller» était la porte d’entrée pour que le public s’ouvre à lui. «Je veux vraiment aller à la rencontre des gens pour les aider à prendre conscience de leur beauté et de la chance qu’ils ont, malgré les embûches. Mais pour y arriver, je devais en amont me livrer, sans pudeur, en racontant le récit de ma vie, mon parcours avec les échecs et les réussites. Le processus s’est avéré d’ailleurs très douloureux», raconte le Magogois.

 

Sortir grandi des difficultés

Car derrière le personnage public de Jérémy Parent se cache un humain au parcours atypique, marqué par une jeunesse parfois souffrante. «Dès mon jeune âge, j’ai vu la laideur de la vie en côtoyant la famille de ma mère, avec les chicanes, les histoires d’abus et l’alcoolisme. Mais à la maison, mes parents se sont toujours imposés comme boucliers, en nous plaçant en quarantaine de tout ce désordre. Malgré que nous n’avions pas un sou, ils ont tout fait pour nous protéger et nous donner une chance de réussir.»

Ce bagage émotionnel lui a donné les armes pour forger sa propre voie. Aujourd’hui père de deux enfants de 12 ans et 15 ans, il souhaite à son tour donner au suivant, en toute humilité. «Ma vie est loin d’être ordinaire, et même si ce n’est pas celle d’une supervedette ou d’un millionnaire, elle est tout simplement la preuve que chaque personne est un livre à écrire. Et ces histoires, j’ai envie de les faire briller», partage-t-il.

L’homme de 41 ans ne se voit pas faire carrière comme auteur, car à ses yeux, cette nouvelle vocation se résume simplement en une véritable passion. «J’ai déjà commencé d’autres projets d’écriture et tôt ou tard, je sais que je vais donner des conférences. Car sur scène, à partager avec le public et à recevoir leur énergie, c’est là que je suis dans ma zone complètement», poursuit celui qui travaille encore chez Bleu Lavande.

 

Une première le 14 novembre

Son véritable baptême devant le public se fera le 14 novembre lors du lancement de ses deux romans au Théâtre Magog (18 h à 20 h).

Mais d’ici là, le défi demeure grand puisqu’il lui faut encore trouver 6500 $ pour imprimer les 500 premiers exemplaires de chaque livre. «J’ai investi 12 000 $ dans cette aventure. Ça peut sembler dispendieux, mais c’est un projet fait 100% au Québec. Tout le monde a des valeurs et pour moi, c’était non-négociable. Si je dépasse mon objectif, je vais utiliser l’argent pour offrir des copies dans des classes primaires», soutient-il, en précisant ne retenir aucun salaire de cette démarche.

Pour participer à cette campagne de financement, il est possible de précommander les livres, qui seront dédicacés, ou payer pour différents forfaits. Par exemple, un prélancement VIP (35 $), une «veillée au salon» où Jérémy s’invite chez vous (175 $) ou le parrainage d’une classe pour offrir aux élèves un exemplaire (375 $). Pour 1000 $, Jérémy Parent s’offre même de rédiger le chapitre marquant de la vie de celui ou celle qui aura déboursé ce montant.

Pour plus d’info: laruchequebec.com, sous la page «Lancement de mes deux premiers livres!»

 

L’histoire de «La petite étoile et le phare endormi»

Le vieil homme rêvait de revoir un jour son phare briller. Les enfants rêvaient de devenir, comme le vieil homme l’avait été, des gardiens de phare. Du haut des cieux, une petite étoile rêvait d’être aussi brillante que l’Étoile polaire. Trois rêves, une rencontre et une invitation à découvrir la magie de la vie!

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des