Survivante de l’attaque de chiens à Potton: Dominique Alain retrouvera ses souliers de course

Par Patrick Trudeau
Survivante de l’attaque de chiens à Potton: Dominique Alain retrouvera ses souliers de course
Dominique Alain menait une vie active avant d'être brutalement attaquée par trois chiens. Grâce à sa persévérance, elle pourrait bientôt recommencer à courir. (Photo : gracieuseté)

COURAGE.  Autant l’attaque des trois chiens sur une joggeuse de Potton en mars dernier évoque l’horreur, autant le courage de sa victime suscite l’admiration. Et Dominique Alain n’a peut-être pas fini de nous étonner, alors qu’elle rechaussera ses souliers de course le 21 septembre prochain, dans le cadre du Relais du lac Memphrémagog.

Mme Alain a été personnellement invitée par le député Gilles Bélanger, qui voit en elle un exemple de détermination et de résilience.

Toujours en processus de réhabilitation, la dame dans la cinquantaine espère pouvoir courir ou marcher la dernière portion de 2 km, entre la rue du Moulin et l’école secondaire de La Ruche.  «J’ai recommencé à prendre de petites marches avec ma petite chienne Maia, mais j’avoue que me remettre à courir devant les gens sera un tout autre défi», reconnaît-elle.

«Cet événement sera hautement symbolique pour moi. Lorsque je suis sortie de la table d’opération après 13 heures (après avoir été atrocement mutilée par les trois bêtes), les médecins n’étaient pas très optimistes pour la suite des choses. Ils parlaient notamment d’amputation ou de paralysie de certains membres. J’essaie donc de déjouer les pronostics, même si ça demande énormément de travail», laisse entendre celle qui doit s’astreindre à plusieurs séances hebdomadaires de physiothérapie, ergothérapie et psychologie.

Des similitudes avec la Fondation

Solidement épaulée par la communauté de Mansonville (Canton de Potton) depuis le début de son épreuve, Dominique Alain s’est dite à son tour impressionnée par le travail de la Fondation Christian Vachon, qui aide les élèves en difficulté.

«La mission de cet organisme est de prôner la persévérance, et c’est une valeur qui me rejoint, surtout avec ce que je vis depuis quelques mois. Je suis moi-même de nature persévérante et quand je me fixe des objectifs , je veux les atteindre», insiste-t-elle.

La citoyenne du Canton de Potton, qui est devenue une personnalité publique bien malgré elle, a aussi entrepris récemment une croisade pour une meilleure réglementation face aux chiens dangereux. «Je veux que nos jeunes Québécois et Québécoises puissent se sentir en sécurité lorsqu’ils jouent à l’extérieur, qu’ils courent ou qu’ils font du vélo. On a le devoir de les protéger. Je ne veux surtout pas qu’un enfant ait à vivre la même chose que moi», fait-elle valoir sur un ton doux, mais déterminé.

Gilles Bélanger fera aussi équipe avec une députée adverse

Le député d’Orford Gilles Bélanger reconnaît avoir fait «un bon coup» en recrutant Dominique Alain au sein de son équipe du Relais du lac Memphrémagog. Selon lui, la dame du Canton de Potton mérite d’être connue et entendue.

«J’ai été vraiment impressionné par son courage et sa détermination. C’est une femme extrêmement forte qui demeure positive, malgré son épreuve. De la savoir à nos côtés lors du Relais sera très inspirant pour nous tous», a-t-il fait valoir.

Gilles Bélanger est un supporter de longue date de la Fondation Christian Vachon. Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Ayant lui-même participé à la course à relais à deux reprises, Gilles Bélanger n’a jamais caché son intérêt pour la Fondation Christian Vachon. L’an dernier, en pleine campagne électorale, il avait même invité son chef François Legault à Magog, lors du Relais du lac Memphrémagog.

«Je soutiens la cause de Christian jusqu’à Québec et je veux que sa fondation prenne de l’ampleur. Cet organisme travaille de façon exemplaire. Il fonctionne avec très peu de frais administratifs et il va récolter plus de 500 000 $ cette année. C’est extraordinaire», plaide-t-il.

Question d’être bien entouré, le député d’Orford a aussi recruté quelques éléments de l’Assemblée nationale dans son équipe du relais, soit son collègue de la CAQ, Simon Allaire, et la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, une représentante de Québec solidaire. «Christine est une bonne coureuse et je m’entends très bien avec elle, précise-t-il. Notre équipe est apolitique et nous serons tous là pour soutenir la cause de la persévérance scolaire», conclut-il.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Christine Haesler Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christine Haesler
Invité
Christine Haesler

Vous mériter tellement nôtre admiration et je vous éspére d’être la gagnante que vous êtes dans tout vos éfforts de réusitte.xoxox